Beaune : La présidence française promet que le CoFoE profitera au peuple

Bratislava / Bruxelles, 14 janvier (TASR) – La France et la Présidence française du Conseil de l’UE mettront tout en œuvre pour mener à bien la Conférence sur la sécurité européenne (CoFoE) en cours et produire des résultats au bénéfice des citoyens. C’est ce qu’a déclaré le secrétaire d’État français aux Affaires européennes, Clément Beaune.

Lors d’une rencontre avec des journalistes européens la semaine dernière à Paris, Beaune a rappelé au début de la présidence française que Paris souhaitait poursuivre les activités du CoFoE à la tête de l’UE. Dans le même temps, il entend répondre aux attentes des citoyens français, telles qu’elles ont été formulées en septembre dernier lors de discussions dans les 18 régions françaises.

« Je ne peux pas prédire le résultat final de la conférence paneuropéenne, mais nous connaissons les résultats régionaux et nationaux de l’effort français, où quatre grands thèmes ont émergé : le climat ; la sécurité et la défense ; la politique industrielle et l’investissement ; et les valeurs et la protection de l’état de droit. » dit Beaune.

Mária Brozmanová de la Représentation permanente de la République slovaque auprès de l’UE à Bruxelles, l’analyste de la santé Martin Smatana et l’expert de la santé Peter Pažitný ont convenu cette semaine de la nécessité de compléter l’union de la santé dans l’UE lors d’une discussion sur TASR TV. C’est également le thème de la conférence en cours sur l’avenir de l’Europe (CoFoE).

Lire aussi : La santé doit être une priorité pour l’UE ; Brozmanová, Smatana et Pažitný ont accepté

« Le paquet Union européenne de la santé comprend, par exemple, une révision du règlement du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). L’intention était de renforcer les compétences de l’ECDC pour mieux surveiller la situation dans les États membres de l’UE, avec les pays tiers », a expliqué Mária Brozmanová, responsable des soins de santé à la représentation permanente de la République slovaque auprès de l’UE.

Au cours de la discussion, Pažitný a souligné que le niveau de gestion de la pandémie se situe dans les différents États membres de l’UE « diamétralement différent ». Selon lui, une pandémie ne consiste pas seulement à faire face « covidu comme une maladie ».

L’analyste sanitaire Martin Smatana a rappelé que l’Union n’a pas de compétences directes dans le domaine de la santé, mais néanmoins, selon lui, elle a fait de son mieux. « L’EMA et l’ECDC font très bien leur travail. Si nous n’avions pas l’Agence européenne des médicaments, je ne peux pas imaginer ce que nous vaccinerions aujourd’hui. » déclaré.

Les personnes handicapées n’ont pas un accès égal à la Conférence sur l’avenir de l’Europe (CoFoE). C’est ce qu’a déclaré pour le portail d’information Euractiv Yannis Vardakastanis, président du Forum européen des personnes handicapées (EDF), qui est membre de la conférence plénière du CoFoE. Selon lui, les personnes handicapées font face à des barrières plus ou moins importantes en lien avec la conférence. Un exemple d’obstacle mineur est l’ordre CAPTCHA pour s’inscrire aux réunions CoFoE. Les personnes aveugles ou malvoyantes doivent demander à quelqu’un de les aider à entrer le code nécessaire. L’audit a révélé que les personnes utilisant des technologies d’assistance, telles que les lecteurs d’écran, ou celles qui ont besoin de la navigation au clavier en raison d’un trouble moteur, ne peuvent pas utiliser le site Web. Certains messages d’erreur ne sont affichés qu’en couleur, ce qui complique le travail des personnes daltoniennes.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.