Ceferin est le sponsor honoraire des championnats d’Europe des minorités en Carinthie

La Carinthie autrichienne, y compris Prevalje, accueillera le Championnat d’Europe de football des minorités entre le 25 juin et le 3 juillet de cette année, rapporte l’agence de presse autrichienne Apa. Le sponsor honoraire de la compétition est le président de l’Association européenne de football, Aleksander Čeferin.

Il s’agit d’un championnat européen minoritaire très spécial, appelé Europeada 2022, pour lequel 24 équipes masculines et sept équipes féminines se sont inscrites. Les organisateurs attendent également une équipe de la péninsule ukrainienne occupée de Crimée.

Aujourd’hui, en marge du Congrès de l’UEFA, Čeferin a également rencontré des représentants des hôtes issus des rangs des Slovènes de Carinthie en marge du Congrès de l’UEFA à Vienne. Il les a félicités pour leur « approche professionnelle dans l’organisation du championnat ». L’organisateur faîtier du PE est l’association faîtière des minorités ethniques en Europe, l’Union Fédéraliste des Communautés Nationales Européennes (FUEN).

Il s’agit du quatrième concours du genre. En 2008, il a été accueilli par la minorité rhéto-romane en Suisse, en 2012 par les Serbes de Lusace en Allemagne et en 2016 par la minorité germanophone et ladino du Tyrol du Sud, en Italie.

La Carinthie aurait dû accueillir la compétition dès 2020, mais les organisateurs ont dû la reporter en raison de l’épidémie de coronavirus. En plus des hôtes déjà mentionnés des compétitions précédentes en Carinthie, des équipes de Roms de Hongrie, de Serbes de Croatie, d’Occitans de France, de Danse d’Allemagne et d’autres sont également attendues.

La devise de l’événement est « Ensemble unique ». Les matches individuels seront organisés par Klagenfurt, Velikovec, Pliberk, Železna kapla, Globasnica, Žitara vas, Metlova, Šmihel nad Pliberkom et Prevalje du côté slovène, qui entretiennent traditionnellement de bonnes relations avec les clubs transfrontaliers.

Plus de 400 minorités vivent en Europe, dont près de 100 sont organisées sous les auspices de la FUENS. Elle a été fondée en 1949 à Paris. L’Union vise à préserver et à promouvoir l’identité, la langue, la culture, les droits et le caractère unique des minorités européennes.

Il ne faut pas oublier que l’histoire mouvementée de l’Europe et les nouvelles dispositions du continent après deux guerres ont fait que près d’un Européen sur sept appartient à une minorité autochtone dans un autre pays. Par conséquent, des efforts ont été faits pour sécuriser l’identité et contre l’assimilation. Avec la chute du rideau de fer, cependant, de nouvelles perspectives se sont ouvertes et de nouveaux contacts ont été rendus possibles. L’une des plates-formes de coopération et de présentation est également le sport, en particulier le football, qui se joue dans toute l’Europe.

Christelle Bret

"Défenseur d'Internet. Pionnier de la culture pop. Praticien passionné du voyage. Fan total de café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.