D’abord dormir, puis s’amuser : pendant le vol de l’équipe slovaque de hockey aux championnats du monde, de véritables pickpockets ont retenti !

Les joueurs de hockey slovaques de moins de 20 ans se sont envolés pour le Canada mercredi, où ils se produiront aux Championnats du monde juniors au début de l’année. Ils sont de bonne humeur pour le championnat et attendent avec impatience le premier duel acharné de la Coupe du monde.

Le bus avec 14 joueurs et 11 membres de l’équipe de mise en œuvre a quitté Piešťany peu après six heures du matin, arrivant à l’aéroport de Munich avant 13 heures. De Munich, ils ont pris un vol pour Edmonton puis un voyage vers la ville de Red Deer , où ils installeront leur camp lors de la Coupe du monde « 20 ». Les joueurs ont écourté la première partie du parcours en rattrapant leur déficit de sommeil, tandis que le plaisir prenait le dessus. « Ďuro Slafkovský, Šimon Nemec, Roman Faith et Rayen Petrovický ont probablement fait le plus gros », révélé par Samuel Krajč. « Mais je ne peux pas dire que ce dont nous parlions n’appartient pas à l’air. Mais ils étaient de vrais brochets. » a déclaré Dukla Trenčín, attaquant du portail hockeyslovakia.sk.

Krajča attend la première et en même temps le dernier championnat junior, car dans un an, elle ne tombera plus dans la catégorie d’âge qui peut commencer lors d’un événement traditionnel de Noël. L’année dernière n’a pas fait la nomination finale en raison de problèmes de santé dans les dernières étapes de préparation : « L’adrénaline monte lentement. Je commence à réaliser que nous y allons. J’ai vraiment hâte d’y être. Surtout, peut-être la vitesse. Les gars m’ont dit que le championnat junior est à un niveau différent. Je peux n’attendez pas les matchs. »


Rayen Petrovicky a également couru la première phase du voyage à Red Deer relativement rapidement. « Nous avons beaucoup dormi depuis que nous nous sommes levés et sommes partis tôt le matin. Mais c’est allé assez vite. C’est un déménagement compliqué. J’ai l’habitude de bouger et d’attendre quand je vais en Finlande. Mais j’avoue que je ne Je n’ai pas beaucoup d’expérience avec une si longue période,  » a ajouté l’un des défenseurs les plus expérimentés de la sélection de l’entraîneur Ivan Feneš.

La deuxième partie rejoindra l’expédition semi-slovaque outre-mer. Lorsque les Slovaques arrivent à l’hôtel de Red Deere, treize joueurs de hockey travaillant à l’étranger devraient déjà être mis en quarantaine en isolement. Le quatorzième, Servác Petrovský, rejoindra peu avant minuit, puisqu’il aura un match mercredi soir heure locale. À l’aéroport d’Edmonton, après son arrivée de Munich, l’équipe subit des tests PCR obligatoires. Il déménage ensuite à Red Deer, à 150 kilomètres de là, où il subit 48 heures d’isolement. En cas de résultats de test négatifs, les Slovaques peuvent rejoindre l’entraînement le matin du 18 décembre, heure canadienne. Deux jours plus tard, à partir de 20 heures CET, ils seront contrôlés dans le premier duo préparatoire des Finlandais, et dans le second, ils joueront dans la nuit du 21 au 22 décembre face aux Autrichiens. Le championnat du monde s’ouvrira dans la nuit du 27 décembre à partir de 3h30 CET avec un duel face aux USA.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.