Dylan a vendu les droits de ses enregistrements à Sony Music

Sony n’a pas dévoilé les termes financiers de l’accord, selon l’agence de presse française AFP. Fin 2020, le musicien américain par ailleurs culte a vendu les droits de l’intégralité du catalogue – séparément des droits sur les enregistrements qui réglementent la reproduction et la distribution – à Universal Music pour plus de 300 millions de dollars.

Selon les magazines Billboard et Variety, le dernier contrat de Dylan vaut environ 200 millions de dollars. Avec cela, la relation de six décennies du musicien avec Sony Music a été encore renforcée. Auteur de classiques folk rock tels que Like a Rolling Stone et Tangled Up in Blue, il signe un contrat avec Sony’s Columbia Records en 1961 et enregistre ses débuts la même année.

Rob Stringer, PDG de Sony Music Group, a décrit le musicien comme un « génie inégalé » et a déclaré : « Columbia Records entretient une relation spéciale avec Bob Dylan depuis le début de sa carrière, nous sommes donc extrêmement fiers et enthousiasmés par la croissance continue et le développement de notre partenariat de 60 ans. « 

Dylan a déclaré : « Nous sommes en bons termes avec Columbia Records et Rob Stringer depuis de nombreuses années et de nombreux disques. Je suis content que tous mes clichés restent à leur place. « 

Sony Music prévoit une série de futures réimpressions

Sony Music a également annoncé son intention de collaborer avec Dylan sur une série de futures réimpressions de la célèbre et best-seller de l’artiste Bootleg, un projet qui a débuté en 1991 et dans lequel Dylan a sorti plusieurs enregistrements de studio et de concert rares et inédits. .

Selon l’AFP, le contrat de Dylan avec Sony est distinct de sa vente du catalogue à Universal Music. Les détenteurs de droits d’enregistrement peuvent dicter les futures rééditions, tandis que les détenteurs de droits d’auteur reçoivent une part de la lecture et de la diffusion en continu, des ventes d’albums et de l’utilisation dans la publicité et les films.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.