Elvira Öberg en France jusqu’à la première victoire

Femme française Julio Simon est Elvira Öberg dépassé par 4.1, grande soeur Hanno Öberg de 11,6 secondes. Le premier favori à gagner est le Norvégien Marte Olsbu Roeiseland, qui a remporté le sprint de jeudi, a tiré trois tours de pénalité dans les deux premiers coups, ce qu’elle n’a pas réussi à rattraper en ski, bien que ses concurrents aient également commis des erreurs plus tard.

En finale, l’Autriche était également à la lutte pour le podium aux côtés des quatre cités Lisa-Thérèse Hauser, Femme française Anaïs Bescond et italien Lisa Vittozzi, qui est passé du quatrième coup de la deuxième à la septième place, séparés par trois secondes. Mais Simon et l’aînée des sœurs Öberg avaient le plus de pouvoir lors du dernier tour.

Roeiseland est à 1,6 seconde du podium, mais reste en tête du classement général de la Coupe du monde, où Elvira Öberg, aujourd’hui âgée de 22 ans, est deuxième.

Le seul slovène Polona Klemenčič devant pas moins de 20 000 spectateurs, elle n’a pas réussi à se hisser à la 38e place du sprint lorsqu’elle a remporté des points en Coupe du monde pour la première fois cette saison. Avec un total de cinq tours de pénalité, elle avait 48 ans.

Il y aura une autre poursuite masculine en France dans l’après-midi Miho Dovžan.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.