En Russie, un nouveau procès de Navalny

Alexeï Navalny (au centre)

Navalny, le critique le plus en vue du président russe Vladimir Poutine, purge sa peine dans une colonie pénitentiaire à Pokrov, à environ 100 kilomètres à l’est de Moscou. L’audience d’aujourd’hui se déroule dans un tribunal fortement gardé là-bas, rapporte l’agence de presse française AFP.

Navalny était en route pour la Russie en avion le 20 août 2020, lorsqu’il a commencé à se sentir mal et a atterri à l’hôpital. Il s’est avéré plus tard que le nouveau venu avait été empoisonné avec un poison neurotoxique, et lui et l’Occident ont blâmé le Kremlin pour l’attaque, qui nie toute responsabilité.

Navalny a cherché une aide médicale à Berlin, mais lorsqu’il est rentré en Russie le 17 janvier de l’année dernière, il a été arrêté pour d’anciennes accusations, puis condamné à deux ans et demi dans une colonie pénitentiaire.

Dans une nouvelle affaire lancée en décembre 2020, Navalny est désormais accusé d’avoir volé plus de 4,7 millions de dollars de dons à son organisation politique pour un usage personnel. Il risque jusqu’à dix ans de prison.

Le lien vidéo montrait Navalny assistant à l’audience dans un uniforme de prison. Il avait auparavant embrassé sa femme, qui avait demandé à assister à l’audience, qui s’était par ailleurs tenue à huis clos, la veille.

L’ONG internationale de défense des droits humains Amnesty International a condamné le procès comme fictif, car elle souhaite que les autorités russes veillent à ce que Navalny ne soit pas bientôt libéré de prison.

Le procès devrait commencer dans une semaine d’intenses pourparlers entre la Russie et l’Occident au sujet de l’Ukraine. Le chancelier allemand Olaf Scholz doit rencontrer Poutine aujourd’hui à Moscou.

Les alliés de Navalny ont appelé la chancelière allemande à s’entretenir avec Poutine du sort de ce prisonnier politique le plus important de Russie. Ils soulignent qu’ils veulent prolonger sa peine de 15 ans supplémentaires, tandis que d’autres sont aux prises avec la crise ukrainienne.

Navalny risque également jusqu’à six mois de prison pour outrage au tribunal, selon l’AFP.


Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.