Espargaro : La saison la plus imprévisible de ces dernières années nous attend

Le motard espagnol Aleix Espargaro sera l’un des deux atouts du constructeur italien Aprilio lors de la prochaine saison moto. L’Espagnol expérimenté est responsable du premier podium de l’histoire d’Aprilia, et maintenant il aimerait aller plus loin. Le prochain défi vient tout seul. « Je pense que nous avons devant nous l’une des saisons les plus difficiles et les plus imprévisibles de ces dernières années. Rien, nos objectifs seront encore plus élevés qu’avant. L’année dernière, nous avons adouci le podium, cette année, nous voulons au moins une victoire en course. » Diffusez également les courses cette saison sur Channel A et VOYO.

Aleix EspargaróPHOTO : Dorna

Alexandre Espargaró a écrit l’histoire à Silverstone en septembre dernier. Son Aprilia, pour laquelle il court depuis cinq saisons, monte pour la première fois sur le podium grâce à lui. Comme l’a dit le coureur de Granollers dans une conversation exhaustive, le prochain cycle s’offre à lui-même.

Les atouts de l’équipe Aprilia pour la saison 2022 sont les expérimentés Aleix Espargaro et Maverick Vinales, qui ont rejoint l’équipe au milieu de la saison dernière.

« D’accord, nous avons déjà le podium, donc nous n’allons pas nous contenter de cela la saison prochaine. Je pense que nous pouvons avec Maverickom Vinalesom sans pudeur et prédictions irréalistes sur une année civile, il s’attaque aussi à la victoire dans les courses individuelles« Espargaro est convaincu que la saison à venir, à commencer par le Grand Prix du Qatar le premier week-end de mars, sera peut-être même la plus difficile de ces dernières années. »Les candidats aux postes les plus élevés sont nombreux. Il me semble même qu’il n’y en a jamais eu autant. Une saison imprévisible se profile et il est difficile de prévoir quoi que ce soit.« Aprilia a un objectif concret avec Vinales et Espargaro. Il veut à nouveau écrire un nouveau papier dans l’histoire de l’équipe. « Nous allons attaquer la victoire et je pense que nous avons de bonnes chances avec Maverick. Nous avons suffisamment d’expérience et la voiture est également à un niveau élevé. Nous savons ce qu’il faut faire pour gagner. »« Aleix Espargaro, 32 ans, a semé l’optimisme parmi les fans d’Aprilie.

Maverick ViñalesPHOTOS : MotoGP

Grands moments d’avril aux tests de Mandalika
Les coureurs de l’équipe italienne ont été parmi les plus rapides des trois jours d’essais. Sans aucun doute, une information qui a ravi tout le monde dans le garage d’Aprilia. « Il est beaucoup plus facile de se préparer pour la nouvelle saison après des tests aussi bien testés.  » Le premier défi, le GP du Qatar, va révéler beaucoup de choses. Tous les rapports de puissance approximatifs sont susceptibles d’être connus. Difficile de dire quoi que ce soit de tangible. Il est encore plus difficile de prévoir concrètement. Qu’est-ce qui me satisferait en ouverture de saison ? De bonnes performances et une voiture de course stable. Ainsi, le résultat viendrait de lui-même. L’année dernière, j’étais régulièrement classé dans les dix premiers, mais cette année, les objectifs sont plus élevés. Peut-être si haut que même une percée parmi les six premiers ne me satisferait pas. Je suis très motivé, peut-être même trop, et il m’arrive de m’épuiser de désir. Mais si je trace la ligne maintenant, les perspectives avant le début de la saison sont meilleures que l’an dernier. Bien sûr, le mérite revient principalement aux gars du garage. « Aleix Espargaro est déjà habitué à tout dans une caravane de motos. C’est probablement pour cela qu’il a des objectifs plus flexibles. « A la fin de la saison, je serais content avec 200 points et une place dans les six premiers au classement général.« 

MotoGP, saison 2022 :
6 mars : GP du Qatar (Losail)
20 mars : GP d’Indonésie (Mandalika)
3 avril : VN Argentine (Termas de Rio Hondo)
10 avril : VN Amerike (Austin)
24 avril : GP du Portugal (Portimao)
1er mai : GP d’Espagne (Jerez)
15 mai : Grand Prix de France (Le Mans)
29 mai : GP d’Italie (Mugello)
5 juin : Grand Prix de Catalogne (Barcelone)
19 juin : GP d’Allemagne (Sachsenring)
26 juin : GP des Pays-Bas (Assen)
10 juillet : GP de Finlande (Kymiring)
7 août : Grand Prix de Grande-Bretagne (Silverstone)
21 août : Grand Prix d’Autriche (Spielberg)
4 septembre: VN San Marina (Misano)
18. septembre: VN Aragonije (Alcaniz)
25 septembre : GP du Japon (Motegi)
2 octobre : Grand Prix de Thaïlande (Chang)
16 octobre : GP d’Australie (Phillip Island)
23 octobre : Grand Prix de Malaisie (Sepang)
6 novembre : VN Valence

Valentino Rossi

Christelle Bret

"Défenseur d'Internet. Pionnier de la culture pop. Praticien passionné du voyage. Fan total de café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.