GAJSER : ÊTRE CINQ FOIS CHAMPION DU MONDE EST QUELQUE CHOSE D’ÉNORME



Tim Gajser est devenu le champion du monde de la catégorie MXGP pour la quatrième fois, et il a également été une fois en MX2. Photo: AMZS

Le pilote de motocross slovène courra avec le numéro d’or en France et en Turquie, où la saison se terminera le 4 septembre. Il a jeté les bases de son cinquième titre mondial, son quatrième dans la catégorie élite MXGP, avec un début de saison exceptionnel. . Il a remporté les trois premiers prix majeurs, il a été le meilleur des sept premiers jusqu’à six fois et une fois, il a terminé deuxième.

Actualités liées
Tim Gajser est le meilleur au monde pour la cinquième fois de sa carrière

« Incroyable. Je n’arrive pas à y croire. Être quintuple champion du monde, c’est énorme. Je tiens vraiment à remercier chaque personne de l’équipe. Nous avons travaillé dur et je suis content d’avoir des gens comme ça autour de moi. C’est difficile de tout énumérer… Des entraîneurs et de tous ceux qui m’ont aidé quand j’étais en difficulté. Aux fans à la maison, je voudrais remercier tout le monde. Ça a été une belle saison et maintenant nous allons fêter un peu ,dit l’as de Makol.

Il a commencé la saison en pensant à l’année dernière légèrement pire, ce qui n’était pas mal en termes de réalisations, à la fin il était troisième, mais il revenait d’une blessure l’année dernière, et à la fin il a organisé un triplé avec Jeffrey Herling et Romain Febvre, qui se sont battus pour le titre jusqu’à la dernière course. A cette époque, les Néerlandais ont célébré, les Français ont terminé deuxièmes, les Slovènes troisièmes. Immédiatement après la fin de la saison 2021, Gajser a annoncé que cette année sera différente et qu’il n’est intéressé que par la première place au classement général.

Gajser est déjà devenu le champion deux courses avant la fin

Il a toujours mené le classement général et avec un bon début de saison, il a rapidement pris une large avance. Il est vite devenu clair qu’il n’aurait pas de vrais rivaux cette saison. Le champion du monde de l’an dernier, Herlings, s’est blessé lors des préparatifs du tournoi de cette année. Il s’est avéré que la blessure au pied était si grave qu’il avait besoin de plusieurs interventions chirurgicales, et il n’y a pas eu de retour du tout, et il a perdu toute la saison. Febvre ne s’en est sorti qu’un peu mieux, qui a également commencé blessé, mais n’est revenu qu’en milieu de saison, mais bien sûr, il ne pouvait plus se battre pour la victoire au général.

Svetovno prvenstvo (32/36)
             
 1. T. GAJSER      SLO/honda        674
 2. J. SEEWER      ŠVI/yamaha       570
 3. G. COLDENHOFF  NIZ/yamaha       525
 4. J. PRADO       ŠPA/GAS          517
 5. M. RENAUX      FRA/yamaha       506

Au début, il semblait que les deux jeunes atouts seraient les plus proches Jorge Prado et Maxime Renaux, qui est venu en tant que champion du monde MX2, mais le saut était encore trop pour lui, du moins lors de la première saison. Après que Gajser ait remporté la course d’ouverture en Grande-Bretagne, suivi de Mantoue et de l’Argentine, il était déjà clair que cela pourrait être sa saison. S’ensuivent des victoires dans le Trentin, le Majeur et la Lettonie et fin juin en Indonésie, où il remporte la course pour la dernière fois de la saison. Maintenant, son plus proche poursuivant est Jeremy Seewer, qui compte 104 points de retard avec deux courses à disputer.

Dans le reste de la saison, il n’était plus aussi souverain, mais il conduisait plus prudemment et avec son objectif principal en tête – le titre de champion, le troisième des quatre dernières années – il ne prenait aucun risque. « Je suis vraiment content pour Tim. Il est devenu le champion avec quelques courses à faire. Il travaille vraiment dur et le mérite. Un grand merci également à l’équipe Honda, ils ont travaillé dur tous les jours toute l’année. Ce n’était pas facile, mais nous n’avons pas arrêté de travailler une seconde et maintenant les résultats sont visibles, » a déclaré le chef d’équipe Honda Marcus Pereira de Freitas.

Gajser a confirmé le titre dans la course au Grand Prix de Finlande, où la sixième place lui a suffi pour célébrer. « Incroyable. Je suis sans voix. Un titre suffit. Nous avons une super équipe. Au final, nous nous sommes un peu battus, j’étais déjà nerveux, mais je suis content que ce soit fini maintenant, » a ajouté le champion slovène, qui aura 26 ans en septembre et est déjà l’un des pilotes de motocross les plus titrés au monde. Seuls trois ont plus de titres – le Belge Stefan Everts avec dix, l’Italien Antonio Cairoli, qui a pris sa retraite l’an dernier, avec neuf et Belge Joel Roberts avec six.

Gajser à nouveau au sommet du monde du motocross

Christelle Bret

"Défenseur d'Internet. Pionnier de la culture pop. Praticien passionné du voyage. Fan total de café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.