Il a remporté le 16e Festival du film antarctique au 16e Festival du film de montagne

Lauréat du prix principal de la ville de Domžale, le film After Antarctica d’un réalisateur américain Tashe Van Zandtest « un film merveilleux sur une réalisation remarquable – la première traversée de l’Antarctique tirée par des chiens – et l’incroyable histoire du chercheur Will Steger. nous voulons sauver notre planète, nous devons travailler ensemble, même si nous venons de pays différents. Rien n’est impossible ! » le jury a écrit dans l’explication.



Un instantané du film Après l’Antarctique. Will Steger est un explorateur polaire légendaire qui a été témoin des plus grands changements dans les régions polaires de l’histoire de notre planète. Trente ans après avoir traversé historiquement le continent le plus froid de la Terre, Steger est de retour sur la glace, et il restera dans l’histoire non seulement comme un chercheur qui fut le premier en de nombreux endroits, mais surtout comme un homme qui fut le dernier en de nombreux endroits. Photo: Festival du film de montagne

En plus du prix principal, le jury a également décerné le meilleur dans des catégories individuelles parmi les 29 films du programme de compétition. C’est le meilleur film d’escalade Mur – ascension vers l’or réalisateur britannique Nick Hardie, une histoire émouvante sur les quatre meilleurs grimpeurs sportifs du monde et les débuts olympiques de l’escalade sportive. Le film montre l’ascension de Janja Garnbret vers l’or olympique et une place bien méritée dans l’histoire, et les téléspectateurs serrent également les poings pour les protagonistes restants et leurs familles, ont-ils déclaré dans un communiqué de presse.

Le 16e Festival du film de montagne démarre avec un film hommage à Janja Garnbret et ses trois collègues

Le prix du meilleur film d’alpinisme est allé au film slovaque Daulagiri est mon Everestsigné par Pavol Barabaš, qui tente de répondre à l’éternelle question à travers l’histoire de l’alpiniste slovaque Zoltan Demjan : « Pourquoi escaladons-nous de hautes montagnes, même si nous risquons nos vies ? »

Le prix du meilleur film sur la nature et la culture de la montagne a été décerné à un documentaire sino-autrichien Léopards des neiges et amis (Xi Zhinong, Zi Ding, Da Jie, Qu Peng), qui révèle la vie secrète du léopard des neiges au Tibet. Il a été tourné par des cinéastes d’un village voisin, et en plus d’une photographie exceptionnelle, il se distingue également par la chaleur et l’amour.

L’histoire de repousser les limites sur des sommets difficiles à atteindre
Dans la catégorie montagne, sports et aventure, le film américain a célébré la victoire Lien Sar Graham Zimmerman, une histoire incroyable sur le fait de repousser les limites sur des sommets difficiles à atteindre. Les protagonistes dévoilent leurs dilemmes, leurs espoirs et leurs joies, et le fil conducteur est clair : la vie est plus intense près de la mort.
Le prix du meilleur court métrage est allé au film américain Action Directe (Zachary Barr), qui montre qu’avec ce qu’il faut de persévérance et de passion on peut parfois réaliser l’impossible et que l’on vit à une époque où les meilleurs grimpeurs du monde sont quasiment à égalité avec leurs homologues masculins.

Les films primés seront projetés aujourd’hui à Radovljica, Celje et Ljubljana, où une conférence de Luka Stražar et une présentation du livre With Knowledge to the Stars auront lieu aujourd’hui à Cankarjev dom, et samedi à Radovljica et Domžale.

Le jury a également décerné des distinctions honorifiques au film d’alpinisme The Story of Krzysztof Wielicki (Grzegorz Lipiec, Pologne), au film d’escalade The Theory of Fall (Alastair Lee, UK), au Holy Bread (Rahim Zabihi, Iran) dans la nature montagnarde et catégorie culture et la valeur du Temps Tom Dauer, Allemagne) parmi les films sur la montagne, le sport et l’aventure. Le jury était composé d’un réalisateur polonais eliza kubarskaun cinéaste bosniaque Zehrudin Isakovic et alpiniste slovène Milan Romih.

Panthéon des parcours sportifs longs les plus difficiles
Le jury de TV Slovénie, composé d’eux Aleša Valič dans Miha Lamprehtet récompensé le film Paradis suisse (Guillaume Broust, France), qui emmène le spectateur au panthéon des parcours sportifs longs les plus difficiles dans les murs les plus prestigieux, où l’ancien concurrent Cédric Lachat avec des amis à portée de main et avec une bonne dose d’humour grimpeur, il teste l’instinct vertical.

Acte final du Festival du Film de Montagne

Christelle Bret

"Défenseur d'Internet. Pionnier de la culture pop. Praticien passionné du voyage. Fan total de café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.