Il croit qu’il peut gagner la course en France, mais il n’en est pas obsédé

champion de cyclisme slovène Primož Roglič est dans une récente interview pour un journal néerlandais Les dernières nouvelles averti de la prudence dans la chasse Jumbo-Visma de son équipe pour les maillots jaunes et verts lors de la course France 2022.

Sur le ruban français, l’as de 32 ans originaire de Strahovelj près de Kisovec s’attaquera au maillot jaune du co-vainqueur entre le 1er et le 24 juillet prochain, tandis que son coéquipier belge Wout Van Aert a couru à la chasse au maillot vert du meilleur pointeur ou du meilleur sprinteur. C’est ce que l’équipe Jumbo-Visma a décidé il y a quelque temps, et Roglič, qui est résumé par le portail web du cyclisme, en a maintenant parlé. Actualité du cyclisme.

« C’est une très bonne question. En théorie, tout peut arriver. Nous pouvons gagner des T-shirts jaunes et verts, et nous pouvons aussi obtenir un pois Seppom Kussom. L’équipe doit décider quel sera notre objectif principal sur le Tour, puis nous devons avoir un plan qui convient aux deux coureurs », a déclaré le champion olympique du contre-la-montre de Tokyo.

« Wout et moi devons nous entraider. Nous devons trouver un moyen pour qu’il puisse se battre pour des victoires d’étape et pour moi de gagner du temps en même temps par rapport à mes rivaux. Nous devons aborder cela avec prudence », a déclaré Rogla. ajoutée. Entre autres choses, il a déclaré qu’il n’était pas obsédé par la victoire de la course en France, il souhaitait que le public cycliste et sportif se souvienne de lui comme d’un guerrier.

« Bien sûr, je veux gagner le Tour, mais d’un autre côté, je ne veux pas qu’on se souvienne de moi comme d’un coureur qui a fêté ou non la victoire finale dans la course à travers la France. Je préfère les voir m’avoir comme un combattant qui a fait de son mieux à chaque fois dans chaque course. Je ne suis pas obsédé par le Tour, donc je ne regrette pas de ne pas l’avoir gagné jusqu’à présent », a ajouté le coureur classé deuxième cette année au total pour la roue d’or du Magazine Vélo français.

Il a été remplacé en premier lieu par un compatriote Tadej Pogacar, qui pour la deuxième fois consécutive attendait avec impatience la victoire finale de la course en France, tandis que Roglič montait sur la plus haute marche du podium de la course en Espagne pour la troisième fois consécutive. « Je crois que je peux gagner le Tour », a déclaré l’ancien sauteur à ski prometteur lorsqu’on lui a demandé s’il pouvait battre Pogačar. Il ne voulait pas parler de rivalité. « Ce sont des choses pour les médias », a ajouté Roglič.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.