La Biélorussie expulse l’ambassadeur de France, aurait omis de présenter ses lettres de créance à Loukachenko

La Biélorussie a ordonné à l’ambassadeur de France à Minsk de quitter le pays. Plusieurs médias biélorusses ont rapporté, dont le site Web pro-gouvernemental sb.by, qui a déclaré que le diplomate Nicolas de Lacoste avait déjà quitté la Biélorussie.

Selon les médias biélorusses, De Lacoste a dû partir car il n’avait pas encore présenté ses lettres de créance au président Alexandre Loukachenko.

Copies des documents soumis

« L’ambassadeur a été contraint de quitter la Biélorussie car sa présence sans pouvoirs est illégale. Si la France veut avoir une mission diplomatique officielle ici, elle doit agir dans les normes généralement acceptées. Le politologue biélorusse Alexander Spakovsky a annoncé pour ledit site Web.

Cependant, l’ambassade de France en Biélorussie a déclaré sur son site officiel que le diplomate avait fourni des copies de ces documents au ministre biélorusse des Affaires étrangères Vladimir Makej lors d’une réunion début décembre de l’année dernière. Cela a également été confirmé par un article dans les archives du site Web sb.by susmentionné, qui est en faveur du régime de Loukachenko.

Vengeance pour ne pas avoir reconnu l’élection

La France, comme d’autres pays de l’Union européenne, n’a pas reconnu les résultats de l’élection présidentielle de l’année dernière, qui, malgré des informations faisant état de fraudes, a permis à Loukachenko de régner pendant six mandats consécutifs.

Cela a provoqué des mois de troubles, au cours desquels le régime de Loukachenko a réprimé les manifestants. L’UE et les États-Unis ont ensuite adopté une série de sanctions contre la Biélorussie.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.