La Commission européenne examinera une recommandation sur les modifications des traités de l’UE, déclare Šuicová

Bruxelles / Strasbourg, 24 janvier (TASR) – Les recommandations des citoyens sont au « cœur du processus » de la Conférence sur l’avenir de l’Europe (CoFoE) et, si leurs recommandations identifient la nécessité de modifier les traités de l’UE, la Commission européenne ( CE) les soutiendra conformément à son rôle législatif. C’est ce qu’a déclaré Dubravka Šuicová, vice-présidente de la Commission européenne pour la démocratie et la démographie, dans une interview accordée au portail Euractiv après la fin de la session plénière du CoFoE, qui s’est tenue à Strasbourg les 21 et 22 janvier.

Shuic – qui dirige le groupe de travail sur la démocratie au CoFoE – a souligné qu’à ce stade de la conférence, il était déjà clair que les citoyens recommandaient un changement dans le système de fonctionnement de l’UE. Ils demandent, par exemple, la possibilité de convoquer un référendum au niveau de l’Union et un vote à la majorité absolue au Conseil de l’UE.

Selon elle, les institutions de l’UE perçoivent la conférence comme « gratuit, ouvert et encourageant » un processus dans lequel les citoyens peuvent négocier avec leurs représentants élus.

« Dans une déclaration commune, nous nous sommes engagés à donner suite aux idées et aux recommandations des citoyens. Même si les citoyens demandent une modification des traités. Nous agirons en conséquence. peut être changé. » a expliqué Shuic.

Elle a précisé que si la Commission européenne, à l’initiative des citoyens, décide de soutenir le vote à la majorité qualifiée, cette décision doit également être approuvée par le Conseil européen, c’est-à-dire les chefs de gouvernement et les États de l’UE. « Bref, si les citoyens demandent une modification des traités, nous la soutiendrons, mais uniquement dans le cadre de notre rôle législatif. a ajouté le commissaire européen.

Dubravka Šuicová. photo des archives.
Photo : TASR/AP

En ce qui concerne le suivi de la conférence, Šucová a rappelé que la plénière du CoFoE avait abordé la première série de 90 recommandations issues des deux panels de citoyens. Il attend également les résumés finaux des deux autres panels, qui auront lieu en février, que la plénière résumera et enverra au Conseil exécutif du CoFoE. Cet organe suivra les recommandations des citoyens sans les voter et tentera de parvenir à un accord par consensus. Šuicová a souligné que certaines recommandations – par exemple dans le domaine de la santé ou de l’éducation – y compris l’éducation sexuelle, relèvent de la compétence des États membres de l’Euroblock. Cependant, la CE doit voir l’appel des citoyens – en particulier la jeune génération – pour une dimension européenne plus large de leurs propositions.

Lorsqu’on lui a demandé comment il percevait les demandes croissantes des associations civiques et des universités pour que l’UE fasse du CoFoE « l’exercice continu« et une sorte de dialogue permanent avec les citoyens, Shuchi a répondu que les responsables politiques de l’UE devraient écouter davantage les citoyens, car il existe un fossé entre eux et les citoyens.

« Il ne suffit pas d’attendre quatre ou cinq ans pour savoir ce que pensent les citoyens. Nous n’avons pas encore décidé, mais nous envisageons au moins de maintenir une plateforme numérique multilingue comme outil permanent. Les citoyens ont besoin d’espace pour interagir avec les décideurs politiques. Nous décidera après le 9. Mai, quand ce processus de négociation sera terminé,  » dit le commissaire.

Le président français Emmanuel Macron veut officiellement mettre fin au CoFoE en mai de cette année. Il a indiqué que cela devrait être réalisé dans le cadre de la Présidence française en cours du Conseil de l’UE.

Šuicová a rappelé que pour la Commission européenne, cette date n’était que le début des travaux, car elle aurait encore la moitié de son mandat pour suivre les recommandations des citoyens et essayer de les traduire en législation.

(Rapporteur TASR Jaromír Novak)

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.