La France est restée sans gaz russe, l’Allemagne et l’Italie avec des quantités réduites

Le géant russe de l’énergie Gazprom continue de réduire l’approvisionnement en gaz naturel de l’Europe. La France ne reçoit pas de gaz russe, et l’Italie et l’Allemagne reçoivent déjà des quantités inférieures aux besoins.

Seuls les abonnés aux forfaits Večer Plus et Večer Premium peuvent accéder à la bibliothèque de contenu populaire que vous choisissez en cliquant sur ❤ dans l’article.

Nous autorisons uniquement les abonnés aux forfaits Večer Plus et Večer Premium à écouter les actualités à la voix.

L’Italie, qui a reçu jeudi environ 65% des quantités demandées, n’en recevra aujourd’hui que 50%, tandis que l’Allemagne fait face à une réduction de 60% de l’offre depuis plusieurs jours.

La France n’a plus reçu de gaz naturel de Russie via le gazoduc depuis le 15 juin, a annoncé aujourd’hui le gestionnaire de réseau GRTgaz. Le pays obtient environ 17% de son gaz de Russie via des connexions au réseau avec l’Allemagne, qui dépend fortement des approvisionnements russes et a décrit la décision de Gazprom de couper les approvisionnements comme politique.

Néanmoins, selon GRTgaz, il n’y a actuellement aucun risque pour les stocks de gaz français, car les stocks sont pleins à 56%, contre 50% habituellement en juin.

La France et d’autres pays ont augmenté leurs importations de gaz en provenance d’Espagne via des gazoducs depuis l’invasion militaire de l’Ukraine par la Russie, tandis que…

Désirée Perrault

"Expert en café. Fier fan de voyages. Pionnier des médias sociaux. Ninja de la culture pop. Fanatique de zombies. Expert de la bière."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.