La Hongrie a applaudi les Britanniques, déçu les Slovènes

Jan Tratnik avait de grands espoirs, mais il a été le premier à abandonner dans la douleur lors de la course en Italie. Les deuxième et troisième étapes pour les Islanders, Simon Yates et Mark Cavendish, et le Néerlandais Mathieu van der Poel en maillot rose face à l’Italie

Seuls les abonnés des forfaits Večer Plus et Večer Premium peuvent accéder à la bibliothèque de contenus populaires que vous choisissez en cliquant sur ❤ dans l’article.

Nous n’autorisons l’écoute vocale des actualités qu’aux abonnés des forfaits Večer Plus et Večer Premium.

Budapest était la 14e place à accueillir le départ de la course en dehors de l’Italie, et la Hongrie était le onzième pays. Au cours des trois premiers jours du 105e Gira, il s’est passé beaucoup de choses, mais rien de positif pour le cyclisme slovène. Jean Tratnik, qui était notre seul représentant et le premier candidat pour un résultat retentissant à côté de Domn Novak, n’a pas survécu à l’introduction stressante. Déjà dans la première étape, il est tombé et s’est blessé au poignet. Le chronomètre de samedi a encore décollé, mais modestement, bien en deçà des capacités d’un spécialiste de la discipline (117e place). « J’ai essayé de piloter au mieux. Tous les trous, virages, cubes me posaient de gros problèmes. Ce n’est pas optimal, mon poignet n’est pas en bon état, mais nous n’abandonnerons pas et nous nous battrons à chaque étape,  » a déclaré le joueur de 32 ans originaire d’Idrija. Un jour plus tard, il ne pouvait clairement plus supporter la douleur en tant que premier et seul à ce jour parmi 176 concurrents de 22 équipes à se retirer.

Son Bahrain Victorious est parti pour Avola en Sicile, où la première étape de montagne partira demain et se terminera à l’Etna, avec sept cyclistes. Il y a beaucoup plus de joie dans le camp de Mathieu van der Poel, le détenteur du T-shirt rose dès le premier jour (« Je suis content de l’apporter en Italie »), le vainqueur du chronomètre, Simon Yates, et celui du dimanche sprint, un autre Britannique. Marc Cavendish. Ce dernier bat à nouveau des records. Après neuf ans, il est retourné au Giro et a immédiatement décroché la crème. Avec son jubilé, 160e victoire de sa carrière professionnelle, il est devenu le troisième plus vieux vainqueur de cette épreuve, avec le fait qu’il fêtera ses 37 ans samedi prochain. Avec son 53e jour de fête aux Grands Tours, il s’est détaché d’Alessandro Petacchi et n’est plus que derrière Mario Cipollini (57) et Eddy Merckx (63). Ils sont 16 sur le Giro, dont 42 au sommet de Cipollini. « Je suis vieux, mais ça reste moi. On voulait être bon au premier sprint et on a réussi. J’ai dû partir tôt, à 300 mètres de l’arrivée, c’était assez long », a déclaré le Britannique, qui a montré QuickStep beaucoup d’endurance à grande vitesse. dans cette course, il a remporté sa première victoire après une sécheresse de neuf ans. Et probablement pas la dernière chose à laquelle ses rivaux hochent la tête. « Je ne pouvais pas faire grand-chose. Il est tellement fort », a déclaré le Français, deuxième du classement. Arnaud Demare.

Les Britanniques peuvent attendre beaucoup de la course après cela Simon Yates, qui est considéré comme un excellent alpiniste, déjà célébré dans le chronomètre. « Je suis un peu surpris, mais je le prends », a déclaré le joueur de 29 ans portant le maillot pour pas moins de 2 600 euros, qui est probablement le vêtement le plus cher jamais utilisé dans la course, rapporte le portail en ligne Cyclingnews. Mais s’il y en a un, il reviendra à l’un des favoris du maillot rose dans trois semaines à Vérone. Son principal rival Richard Carapaz il ne s’est pas donné la peine de retarder d’une demi-minute l’heure de vérité. « La différence est dans le cadre prévu. On est tous là quelque part. On y va jour après jour, c’est loin jusqu’au bout et les dures journées compteront. Ça commencera par l’Etna », s’est tourné l’Equatorien vers la quatrième étape.

Résultats, 2e étapeBudapest-Budapest, 9,2 km, contre-la-montre individuel : 1. Simon Yates (Grande-Bretagne / BikeExchange – Jayco) 11h50 (vitesse moyenne 46,6 km/h), 2. Mathieu van der Poel (Alpecin -Fenix) +0 :03 , 3. Tom Dumoulin (Pays-Bas) 0:05 … 11. Joao Almeida (Portugal / Emirats Arabes Unis) 0:18, 12. Vincenzo Nibali (Italie / Astana) 0:19, 18 Pello Bilbao (Espagne / Bahreïn Victorious ) 0:26, 19. Richard Carapaz (Équateur / Ineos Grenadiers) 0:28, 108. Domen Novak 1:02, 117. Jan Tratnik (Slovénie / Bahreïn) 1:05; Étape 3, Kaposvár-Balatonfüred, 201 km : 1. Mark Cavendish (UK/QuickStep Alpha Vinyl) 4.56:39, 2. Arnaud Demare (France/Groupama FDJ), 3. Fernando Gaviria (Colombie/Emirats), tous en même temps, 159 Novak 0:21; l’ordre: 1. van der Poel 9.43 : 50, 2. Yates +0 : 11, 3. Dumoulin 0 :16, 160. Novak 6 :46.

Christelle Bret

"Défenseur d'Internet. Pionnier de la culture pop. Praticien passionné du voyage. Fan total de café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.