La nuit d’avril la plus froide de France en 75 ans – fruiticulteurs et viticulteurs désespérés



Les vignerons ont essayé de protéger les vignes du gel. Photo : Reuters

Le gel a frappé le plus durement les arboriculteurs et les viticulteurs, pour la deuxième année consécutive, mais il est trop tôt pour évaluer les dégâts. En raison de mauvaises prévisions, les viticulteurs ont tenté dimanche de protéger leurs vignobles et leurs vergers avec des systèmes de protection contre le gel, mais il reste à voir dans quelle mesure ils ont réussi.

Le gel est intervenu après des températures de mars particulièrement douces, qui ont fait repousser prématurément arbres et vignes. Les plus touchés sont les fruiticulteurs, qui devraient perdre au moins 80 % de leurs récoltes.

Dans le secteur viticole, les vignerons qui ont réussi à tailler leurs vignes un peu plus tard que d’habitude pourraient faire un peu moins de dégâts, mais la situation sera beaucoup plus difficile pour ceux qui ont déjà été plus poussés par la vigne. La récolte de raisins de l’année dernière en France a été parmi les plus record en raison d’une combinaison de gel et d’insectes, et la récolte de champagne a été la pire en 40 ans.

Les météorologues français ont lancé dimanche une alerte orange en raison du froid, et les autorités ont également appelé la population à économiser l’électricité, alors que plusieurs centrales nucléaires du pays sont actuellement en cours de révision.

Frédéric Charron

"Amoureux de la culture pop subtilement charmant. Évangéliste d'Internet. Résolveur de problèmes à vie. Passionné de bière."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.