La star du cyclisme a frappé avec colère: « Je ne suis pas une sorte de Novak Djokovic! »

Le cycliste belge a répondu aux affirmations des médias espagnols selon lesquelles il était également considéré comme un anti-vaccin.

Ancien champion olympique de cyclisme belge Greg van Avermaet il a soulevé beaucoup de poussière après avoir décidé de reporter un peu plus la dose de rappel du vaccin et a même dû se défendre contre les accusations des médias espagnols selon lesquelles il était considéré « Novak Djokovic Cyclisme ».

Contrairement aux Serbes, la star du cyclisme belge a déjà été vaccinée deux fois, mais parce que l’Espagne est considérée comme l’un des plus grands partisans de la vaccination et est également en tête en Europe après la vaccination, les médias belges ont décrit le Belge par opposition à la vaccination parce qu’il a encore n’a pas reçu de dose de rappel.

« Si je n’étais pas tombé malade, j’aurais reçu cette dose il y a longtemps. Je suis en faveur de la vaccination. Je ne veux pas que quiconque pense que je suis une sorte de Novak Djokovic », il était furieux des accusations des pages jaunes L’Espagnol, où il a été étiqueté Đoković faisant du vélo après avoir initialement échoué à obtenir une troisième dose parce qu’il était positif en novembre, mais a ensuite décidé de ne recevoir la troisième dose qu’après les classiques du printemps.




L’Espagnol

Belge hors pair, spécialiste des classiques du printemps, qui a ajouté des victoires d’étape sur le Tour et la Vuelta, le monument du cyclisme Paris-Roubaix et de nombreux autres succès dans sa carrière en remportant les Jeux olympiques, il a terminé 2017 comme le meilleur cycliste du monde après le OPC. échelle, il a ensuite expliqué sa situation plus en détail et pourquoi il n’avait pas encore reçu la troisième dose.

« La saison dernière n’était pas ce que je voulais, surtout la deuxième partie. Je blâme la vaccination pour cela. Depuis que j’ai reçu la deuxième dose, je n’ai pas été à mon niveau. Il faut choisir un moment approprié pour la vaccination, et je l’ai fait avant les critères de La Dauphine, après une période d’entraînement difficile et avant une course difficile. Ce n’était pas une bonne idée. Mon corps se battait alors contre quelque chose tout le temps,  » il a expliqué ses problèmes l’année dernière.

Cependant, l’ancien champion olympique n’est pas le seul des meilleurs cyclistes à avoir imputé au vaccin ses mauvaises performances. Un Danois exceptionnel Jakob Fuglsang il affirme également que la deuxième dose qu’il a reçue juste avant le Tour était à blâmer pour que ses chiffres dans le Tour de France soient si mauvais.

Jakob Fuglsang |  Auteur : Profimédia


Profimédia

Van Avermaet, qui est tombé malade en novembre, a de nouveau déclaré qu’il prendrait certainement la troisième dose à l’avenir, mais voulait attendre au moins que les classiques du printemps passent : « Je ne suis pas ravi à l’idée de me faire vacciner pour la troisième fois maintenant. Je vais le faire selon les classiques, ce sera la meilleure option. Je ne veux pas répéter les erreurs de l’année dernière. »

L’Union cycliste internationale (UCI) a révélé en décembre que 79% de tous les cyclistes et membres des équipes WorldTour sont déjà vaccinés et que jusqu’à trois quarts des équipes comptent au moins 80% de membres vaccinés, bien qu’il existe des équipes avec moins de 40 pour cent. . Parmi les équipes féminines du WorldTour, pas moins de 97 % de l’ensemble du personnel ont déjà été vaccinés.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.