Laporte a remporté la première victoire française au Tour de cette année



Christophe Laporte a eu son grand moment. Photo : Reuters

Le coureur français de 29 ans, qui est passé de Cofidis à Jumbo Visma cette année, s’est révélé être un excellent assistant jusqu’à présent dans le Tour de cette année. Wout van Aert dans la lutte pour le maillot vert. Il a mis la star belge dans une excellente position pour sprinter plusieurs fois pour les points. Cette fois, van Aert a été à nouveau très actif, il a été un moment en tête de scène, c’est aussi lui qui a rapidement « couvert » une petite attaque de Pogačar après la dernière montée catégorisée, mais il a manqué de puissance en la fin.

Laporte a clôturé un Tour exceptionnel pour l’équipe Jumbo Visma avec une victoire d’étape

Laporte a donc carte blanche. A un bon kilomètre de la ligne d’arrivée, il attaque et rejoint les leaders dans le corps principal qui poursuit les trois échappés. Il accélère alors violemment et dépasse le trio en tête de course et franchit la ligne d’arrivée devant ses poursuivants avec quelques mètres d’avance – la partie finale n’est pas de tout repos car la route monte légèrement – devant ses poursuivants. Il a remporté une étape pour la première fois dans la course de trois semaines. La deuxième place a été prise par un Belge sur l’étape longue de 188 kilomètres qui a conduit la caravane de Castelnau Magnoac à Cahors Jaspe Philipsen (Alpecin Deceuninck), et le troisième est italien Alberto Dainese (DSM).

Fin de la 19e étape du Tour de France

« Aujourd’hui, après trois journées réussies dans les Pyrénées, nous avons d’abord seulement essayé de protéger Vingaard en défendant le maillot jaune, nous n’avions pas d’autres objectifs. Mais au final, Wout van Aert m’a dit qu’aujourd’hui est la journée idéale pour moi et que Je devrais attaquer, et il m’a aussi aidé avec ça. Dans les deux derniers kilomètres, j’ai rattrapé le groupe d’échappés, je les ai dépassés et je suis arrivé à la ligne d’arrivée avec un avantage. Je n’arrive toujours pas à croire que j’ai gagné. Alors j’ai continué le succès de mes coéquipiers, mais ce n’est pas anodin que j’ai assuré la première victoire d’étape de la France dans la course ,Laporte était satisfait.

Après la 19e étape, analyse du Tour de France

Pogačar (UAE Emirates) a pris la cinquième place avec un autre sprint exceptionnel et a dépassé de nombreux spécialistes du sprint. Même si c’était une étape relativement calme pour les meilleurs au classement général, Pogačar avait du travail à faire. Il a dû changer la roue en raison d’un défaut. Avec l’aide des trois coéquipiers restants, il a rapidement rattrapé le corps principal. Il a ensuite tenté d’accélérer dans la descente après la deuxième montée catégorisée, mais Jumbo Visma a alors réagi rapidement et a couvert sa plus petite attaque. Jonas Vingegaard il a maintenu une avance de 3:26 sur l’as slovène.

« C’était une étape difficile. Au début, j’attendais juste qu’elle se termine, après avoir attrapé les fugitifs et quand les nouvelles attaques ont commencé, j’ai eu un peu d’adrénaline. J’ai même participé à l’une des attaques, mais c’était plutôt un une diversion qu’une attaque sérieuse. Le coéquipier de Vingaard, Wout van Aert, m’a rapidement rattrapé et a simplement hoché la tête, ce qui signifiait qu’ils ne me laisseraient pas continuer. a déclaré Pogačar à TV Slovénie après l’étape. Van Aert s’est également présenté devant le micro de TV Slovenija, qui a déclaré avoir dit à Tadej, vous savez, je ne peux pas vous laisser partir, et il a ajouté que sa façon de courir pogi, qui essaie d’utiliser chaque occasion pour attaquer très semblable.


Tadej Pogačar mène de manière fiable la liste des jeunes cyclistes.  Photo : Reuters
Tadej Pogačar mène de manière fiable la liste des jeunes cyclistes. Photo : Reuters
Les temps forts de la 19e étape

Il a aussi sprinté Luka Mezgec (BikeExchange), qui était neuvième. Il était très actif pendant l’étape Matej Mohoric (Bahrain Victorious), longtemps en fuite. D’abord les cinq étaient en tête, puis quatre sont restés, et après la première montée catégorisée, Mohorič et Quinn Simmons (Trek Segafredo), qui ont ainsi été laissés seuls. Le cycliste slovène s’est vite rendu compte que l’évasion ne réussirait pas et a cédé. L’Américain a persisté pendant un certain temps, et à 35 kilomètres de la ligne d’arrivée, le groupe principal l’a rattrapé.

Immédiatement après, de nouvelles attaques ont commencé. Comme écrit, Pogačar a également essayé avec un pendant une courte période, mais a réussi à s’échapper À Fred Wright (Bahreïn Victorieux), À Jasper Stuyven (Trek Segafredo) et A Alexis Gougeard (AG2R Citroën). Ils ont pris 30 secondes d’avance et ont longtemps tenu l’écart. L’avance commençait à s’éroder dans les derniers kilomètres et grâce à Laporte ils étaient rattrapés un kilomètre avant la ligne d’arrivée.

Samedi, il y a un contre-la-montre, et dimanche, la dernière étape, qui se terminera traditionnellement sur les Champs-Élysées à Paris.

Résultats alimentés par FirstCycling.com

Damien Dupont

"Aficionado du bacon. Troublemaker. Créateur professionnel. Praticien d'Internet. Musicaholic. Écrivain total. Passionné de bière. Ninja de la culture pop."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.