Le conte de fées jamaïcain est suivi de Trinidad – Actualités slovènes

Tous les Jeux Olympiques, même ceux d’hiver, ont leurs propres héros qui écrivent l’histoire du sport avec des combats et des exploits de haut niveau. Mais ce sont aussi des gagnants moraux, qui vous convaincront par leur volonté et leur persévérance. Aux 24e Jeux olympiques d’hiver de Pékin également, il y aura ceux qui ne décrocheront pas de médailles, ils seront complètement à la traîne des artistes de leur discipline, mais ils réchaufferont le cœur du public avec leur zèle enthousiaste.

Ainsi, la liste des pays participants aux combats d’hiver chinois comprend un groupe de ceux qui ne connaissent la neige qu’à partir de cartes postales. Trinité-et-Tobago, Arabie saoudite, Samoa américaines, Haïti, Érythrée, Timor oriental, Ghana, Madagascar, Nigéria, Philippines et Porto Rico, ou des individus des paradis les plus exotiques tenteront, entre autres. Bref, on connaît tous l’histoire du légendaire haricot jamaïcain des Jeux olympiques de Calgary en 1988, mais le duo d’un autre pays des Caraïbes, Trinité-et-Tobago, va également s’effondrer dans la glace en Chine. Il revient aux Jeux olympiques d’hiver après vingt ans, même alors il a participé au bobsleigh biplace masculin, comme il le sera maintenant.

« Je sais que beaucoup de gens dans le monde ne savent pas que Trinité-et-Tobago a une équipe de bobsleigh. Mais la vérité est aussi que nous nous sommes réunis sérieusement et n’avons commencé à préparer la saison qu’en juillet. Déjà en 2020, on voulait monter une équipe et se mettre au travail, mais la pandémie a ruiné nos plans », raconte le chauffeur. Axel Brun, qui a représenté la Grande-Bretagne dans le passé, son père est originaire des îles britanniques. Cependant, il s’appuiera également sur les jambes rapides d’un freineur, triple participant au 110 m haies aux Jeux olympiques d’été, pour débuter le bobsleigh. Mikela Thomas.

Canadien pour l’Érythrée

Eh bien, la Jamaïque, bien sûr, avec ses patinoires, comme le titre du film mythique, ne manquera pas en bobsleigh à Pékin, elle aura aussi un participant au monobob, qui sera au programme ZOI pour la première fois temps. Pour la première fois dans l’histoire de l’hiver, il sera également présenté en ski alpin. Benjamin Alexandre est un ancien DJ qui a grandi au Royaume-Uni et participera au slalom géant de Pékin. Haïti aura aussi un skieur alpin, ce sera tout Richardson Viano. Les Samoa américaines seront représentées dans le skeleton masculin, Nathan Crumpton par exemple, il a participé en tant qu’athlète aux Jeux olympiques d’été de Tokyo au 100 m. Le seul représentant de l’Arabie saoudite sera un alpiniste Salman Al Hovaiš, le Mexique comptera quatre athlètes, dont un patineur artistique Donovana Carrille, 20e de la Coupe du monde de l’an dernier.

Le Nigeria enverra un skieur de fond en Chine Samuel Ikpéfan il est né en France et représentera le pays de son père aux Jeux. La plupart des sportifs exotiques, bien sûr, participent aux Jeux Olympiques en ski alpin, c’est le cas de l’Erythréen ShannonOgbnaï Abeda. Il a été le premier athlète d’hiver érythréen à concourir à Pyongyang il y a quatre ans, il a terminé 61e en slalom géant et a abandonné en slalom.

Cependant, il est né en Amérique du Nord, ses parents ont émigré au Canada dans les années 1980 en raison de la guerre d’indépendance qui fait rage en Érythrée, où est née Shannon-Ogbnai Abeda.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.