Le devoir du soldat est de sauver le pays. L’ancien légionnaire français a renversé le président guinéen

Les soldats sont arrivés au pouvoir en Guinée après le règne de 11 ans du président Alpha Condé, le premier chef d’État démocratiquement élu.

Il a été déposé après plusieurs heures de fusillade dans les rues de la capitale Conakry.

L’arrivée de Condé s’est accompagnée de grandes attentes, mais les Guinéens ont finalement été déçus. La plupart d’entre eux vivent dans la pauvreté, bien que le pays d’Afrique de l’Ouest possède de riches réserves d’or et de bauxite.

Le ministère de la Défense a initialement déclaré qu’il avait réprimé le coup d’État. Cependant, Condé, âgé de 83 ans, n’est pas apparu à la télévision ou à la radio durant le dimanche et ne savait pas où il se trouvait.

Des vidéos sont alors apparues sur les réseaux sociaux qui laissaient entendre qu’il était entouré de militaires. Une junte militaire, représentée par le colonel Mamady Doumbouy, chef des forces spéciales de l’armée locale, est arrivée au pouvoir dans le pays.

« C’est le devoir du soldat de sauver le pays », a-t-il déclaré plus tard à la télévision. Doumboya compte bien s’appuyer sur le mécontentement des populations vis-à-vis de la Condem.

Il a expliqué que la Guinée n’avait fait aucun progrès depuis son indépendance de la France en 1958. Il a souligné l’état catastrophique des hôpitaux et des routes et le fait que le pays n’avait fait aucun progrès économique. « Après 72 ans, il est temps de se réveiller », a-t-il ajouté.

Selon la Guinée, une période de transition de 18 mois avec le gouvernement de l’Assemblée nationale improvisée et la Commission de développement (Comité National de Rassemblement et de Développement). Ensuite, un nouveau gouvernement devrait émerger.

Doumboya a également promis de libérer les prisonniers politiques. « La personnalisation de la vie politique, c’est fini. On ne confiera plus la politique à un seul homme, mais on la confiera à des gens », a-t-il dit.

L’armée donne la liberté

Doumbouya a 41 ans et a déjà travaillé dans la Légion étrangère française. Il a effectué des missions en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, à Djibouti et en République centrafricaine, et s’est également entraîné en France, au Gabon, au Sénégal et en Israël. Il est issu de la communauté malinké de l’est du pays, tout comme Condé.

« Si les gens les détruisent

Cet article est le contenu exclusif pour les abonnés Denník N.

Êtes-vous abonné?

Stéphanie Charbonneau

"Créateur. Accro à la télévision typique. Praticien des médias sociaux adapté aux hipsters. Spécialiste de l'Internet. Entrepreneur maléfique."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.