Le pont frontalier bloqué vers les États-Unis est à nouveau praticable

Windsor, 14 février (TASR) – Un passage frontalier très fréquenté sur le pont Ambassador entre les États-Unis et le Canada a été rouvert tard dimanche soir après un blocus de près d’une semaine d’opposants anti-pandémiques. Selon AP et AFP, son opérateur, Detroit International Bridge, l’a annoncé.

Le pont Ambassador traverse la rivière Détroit et relie la ville américaine du même nom à la ville de Windsor dans la province canadienne de l’Ontario. Plus de 25 % des échanges commerciaux entre les États-Unis et le Canada se font de l’autre côté du pont, et son blocage a causé des problèmes aux constructeurs automobiles canadiens et américains.

La police de Windsor a précédemment déclaré avoir arrêté au moins 25 personnes, remorqué sept véhicules et détenu cinq personnes lors d’un nettoyage du pont et de ses environs, qui a commencé samedi. Seul un petit nombre de manifestants sont restés sur les lieux.

L’administration du président américain Joe Biden a salué dimanche la résolution relativement pacifique de la situation, qui, selon elle, a eu un « effet néfaste » sur la vie et les moyens de subsistance des habitants des deux côtés de la frontière.

Des camionneurs bloquent le pont depuis lundi. Des centaines d’autres camionneurs ont paralysé le centre-ville d’Ottawa au cours des deux dernières semaines.

Entre-temps, les camionneurs canadiens opposés ont été inspirés par les opposants aux mesures anti-pandémie dans plusieurs autres pays. Une manifestation similaire a eu lieu vendredi, malgré une interdiction, dans la capitale française, Paris. Dimanche, le soi-disant convoi européen de la liberté a quitté la France pour Bruxelles, la capitale belge.

Stéphanie Charbonneau

"Créateur. Accro à la télévision typique. Praticien des médias sociaux adapté aux hipsters. Spécialiste de l'Internet. Entrepreneur maléfique."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.