Le président a signé une loi qui répond à la situation en Ukraine

Bratislava, 26 février (TASR) – La présidente Zuzana Čaputová a signé une loi sur certaines mesures extraordinaires liées à la situation en Ukraine, qui a été approuvée par le Conseil national de la République slovaque, vendredi 25 février. TASR en a été informé par son porte-parole Martin Strižinec.

La loi répond aux développements actuels en Ukraine, qui peuvent entraîner une migration massive d’étrangers vers la Slovaquie. Il sera ainsi possible de déclarer une situation extraordinaire également en cas d’afflux massif d’étrangers, ce qui permettra la mise en œuvre de mesures de mobilisation économique, notamment en ce qui concerne la nécessité de fournir un logement aux étrangers, des arrangements de transport ou des arrangements médicaux.

Le matériel modifie également les lois sur la cybersécurité, la protection civile et l’asile. Un nouvel institut se met en place en lien avec la cybersécurité « blocage »pour empêcher la diffusion de contenus préjudiciables sur Internet. Institut « blocage » valable jusqu’à fin juin 2022, à décider par le Bureau de la sécurité nationale.

« Un contenu malveillant désigne un logiciel ou des données qui provoquent ou peuvent provoquer un incident de cybersécurité. Une activité malveillante désigne toute activité qui provoque ou peut provoquer un incident de cybersécurité, une fraude, un vol de données personnelles ou de données sensibles, une désinformation grave et des menaces hybrides », c’est indiqué dans la loi.

La loi sur l’asile modifiée, à son tour, permet au gouvernement de déclarer un refuge temporaire même sans décision du Conseil de l’Union européenne. Un étranger demandant un refuge temporaire qui a obtenu un logement n’aura pas à se présenter dans un camp de détention. Afin d’accélérer la procédure, le danger d’un étranger pour la sécurité de la République slovaque ne sera examiné qu’ultérieurement.

Dans la proposition, les députés ont également approuvé la possibilité de financer la fourniture d’un logement aux détenus qui ont obtenu un refuge temporaire en République slovaque dans le cadre de la guerre en Ukraine. La contribution doit être fournie par le budget de l’État par l’intermédiaire des municipalités sur le territoire desquelles le logement sera fourni.

La loi vise également à créer un fonds pour aider les personnes touchées par les conséquences négatives de l’invasion militaire de l’Ukraine par la Russie.

La loi est entrée en vigueur par une déclaration dans le Recueil des lois.

Christelle Bret

"Défenseur d'Internet. Pionnier de la culture pop. Praticien passionné du voyage. Fan total de café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.