Les bijoux de Marie-Antoinette aux 112 diamants vendus 7 millions d’euros

Une paire de bracelets en diamant Marie-Antoinette (1755-1793), qui avait été fait sortir clandestinement de France par la dernière reine française avant la révolution, a changé hier de mains chez Christie’s à Genève pour une somme qui a sans aucun doute ravi la maison de vente aux enchères.

Selon les rapports Reuter le nouveau propriétaire, pour l’instant anonyme, l’a payé 7,46 millions de francs suisses, soit 7,06 millions d’euros. Le montant était plusieurs fois supérieur à l’estimation avant l’enchère, qui se situait entre 1,7 million et 3,5 millions d’euros.

PHOTO : Denis Balibouse/Reuters

Le bracelet, qui contient 112 diamants, peut être noué dans un collier, qui était destiné à décorer le cou, qui, comme on le sait, a tragiquement fini sur la guillotine dans les années qui ont suivi la Révolution française. Même avant cela, Marie Antoinette a réussi à envoyer des bijoux hors du pays après une tentative d’évasion ratée, il a atterri avec sa fille Marie-Thérèse ou Marie-Thérèse Charlottequi portait aussi le surnom de Madame royale.

Fille, qui était l’aînée de Marie-Antoinette et Ludvika XVI. et en même temps la seule à atteindre l’âge adulte, elle s’enfuit sur la terre de sa grand-mère du même nom, l’Autriche.

PHOTO : Denis Balibouse/Reuters

PHOTO : Denis Balibouse/Reuters

Marie-Antoinette a réussi à envoyer une lettre à propos de ce bijou depuis la prison des Tuileries de Paris, puis il a été la propriété privée de ses descendants ou de sa famille pendant deux siècles. Ainsi, hier, les bracelets, longs de 18,7 centimètres, ont été mis aux enchères pour la première fois, ce qui garantit généralement le succès dans le monde des enchères.

Ventes de bijoux dernières et parmi les reines détestées françaises ancien régime elle créait de l’actualité principalement en 2018. A cette époque, dix de ses bijoux avaient été vendus jusqu’à 43,1 millions de francs à la maison de vente aux enchères compétitive Sotheby’s, également à Genève. Jusque-là, ils appartenaient à la famille noble des Bourbons de Parme.

Chez Sotheby's, dix bijoux de Marie-Antoinette ont été vendus en 2018 pour pas moins de 43,1 millions de francs.  PHOTO : Daniel Leal-Olivas / AFP

Chez Sotheby’s, dix bijoux de Marie-Antoinette ont été vendus en 2018 pour pas moins de 43,1 millions de francs. PHOTO : Daniel Leal-Olivas / AFP

La vedette de la soirée était un pendentif avec des diamants et une énorme perle, qui s’est vendu jusqu’à 36,4 millions de francs ou 34,4 millions d’euros. Cela a établi un nouveau record d’enchères pour les bijoux en perles.

Stéphanie Charbonneau

"Créateur. Accro à la télévision typique. Praticien des médias sociaux adapté aux hipsters. Spécialiste de l'Internet. Entrepreneur maléfique."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.