Les célébrations du Nouvel An en Europe ont été durement touchées par la pandémie

Londres / Paris / Berlin / Prague / Vienne, 1er janvier (TASR) – Une pandémie coronarienne pour la deuxième année consécutive a considérablement limité la portée des célébrations du Nouvel An en Europe. Par conséquent, la plupart des métropoles n’ont pas accueilli de feux d’artifice traditionnels à minuit ni organisé de célébrations accompagnées de concerts et d’animations de rue.

Pour la première fois depuis 2017, les cloches de Big Ben ont sonné à minuit heure locale (01h00 CET) à Londres alors que la célèbre tour de l’horloge dans laquelle elle se trouve fait l’objet d’une rénovation en profondeur. La capitale britannique a accueilli l’année 2022 avec un programme secret de dernière minute, comprenant un spectacle de lumière, des drones et des feux d’artifice. Les feux d’artifice annuels sur les rives de la Tamise, qui surveillent généralement environ 100 000 personnes, ont été annulés par le maire de Londres, Sadiq Khan, qui a cité « incertitude » causée par la pandémie, a rappelé Sky News.

Selon la police, les pompiers et les secouristes, les célébrations du Nouvel An en République tchèque se sont déroulées dans le calme. Selon l’estimation de la société municipale Prague City Tourism (PCT), il y avait environ 60 000 étrangers dans le centre de Prague, ce qui est nettement moins qu’avant la pandémie, a déclaré le serveur Novinky.cz. Des centaines de policiers ont assuré la sécurité. Une équipe anti-conflit, des unités spéciales et régionales d’application de la loi ont également été impliquées. La police était assistée d’un garde de la police municipale. Les pompiers ont maîtrisé plusieurs dizaines d’incendies provoqués par la pyrotechnie. Les déplacements des flics concernaient principalement l’usage de la pyrotechnie dans des lieux où c’est interdit.

Selon le portail iDNES.cz, la police a arrêté deux personnes lors des célébrations du Nouvel An dans le centre de Prague pour avoir désobéi aux appels. Une troisième personne a été arrêtée lors d’une manifestation sur la place Venceslas.

Les feux d’artifice manquaient non seulement à Prague, mais aussi à Ostrava, Pilsen, Mladá Boleslav et Olomouc. Ils ne l’ont pas organisé à Brno depuis 2016. Ils avaient un spectacle de lumière à Ústí nad Labem ou Třebíč. De nombreuses entreprises en République tchèque ont décidé de raccourcir considérablement les heures d’ouverture pour les réglementations gouvernementales, ou de ne pas les ouvrir du tout le soir du Nouvel An.

L’accueil de 2022 a également été relativement pacifique en Allemagne. Selon les médias allemands, l’incident le plus grave s’est produit dans l’est de la capitale Berlin, où 12 personnes, dont un garçon de 11 ans, ont été blessées dans une explosion de pièces pyrotechniques apparemment illégales lors d’une fête nationale.

La plus grande célébration du Nouvel An, qui devait avoir lieu à Berlin à la porte de Brandebourg, a été annulée. Depuis cet endroit, la télévision publique ZDF a diffusé son programme du Nouvel An Willkommen 2022 (Welcome year 2022), mais sans téléspectateurs. Néanmoins, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées dans la région, qui se sont ensuite séparées. La police a légitimé cinq infractions pour explosifs, drogue et pandémie. A Berlin, environ 2 500 policiers ont assuré l’ordre public.

La porte de Brandebourg est une longue exposition dans les archives.
Photo : TASR/AP

Les feux d’artifice et l’utilisation de feux d’artifice étaient généralement interdits en Allemagne. En conséquence, beaucoup moins de blessés ont été signalés que pendant « Ordinaire » Célébrations du Nouvel An. De nombreuses personnes sont venues accueillir la nouvelle année dans les rues des villes autrichiennes. Cependant, une heure après minuit dans le centre de Vienne, il a commencé à pleuvoir légèrement, de sorte que le nombre de célébrants a considérablement diminué, a écrit l’agence APA. Gens « extraire » un temps anormalement chaud et le fait que les restaurants et autres établissements gastronomiques ont dû fermer à 22h00. Deux manifestations contre les restrictions actuelles ont eu lieu à Vienne, mais la police n’est pas intervenue contre leurs participants, bien qu’ils n’aient pas respecté toutes les réglementations. A Graz, capitale de l’Etat fédéral de Styrie, plus de 2.400 victimes de la pandémie de coronavirus y ont commémoré vendredi soir à l’initiative des citoyens.

Les célébrations du Nouvel An étaient également plus intimes dans les capitales des autres pays. Le traditionnel Arc de Triomphe a été abandonné à Paris, et comme la majeure partie de la France est interdite à la consommation publique, les gens ne pouvaient pas boire sur les Champs-Élysées.

Environ 7 000 personnes ont accueilli la nouvelle année à la Puerta del Sol de Madrid. En sonnant minuit sur la tour de l’hôtel de ville de Madrid, chacun d’eux, selon la tradition, a mangé une baie de raisin et a voulu quelque chose pour la nouvelle année.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.