Les meilleurs vignerons français désespérés, la pire récolte en 40 ans à cause du gel



Les fruiticulteurs et viticulteurs français allumaient de petits feux la nuit lorsque les températures descendaient en dessous de moins cinq degrés Celsius pour protéger la récolte du gel. Photo : Reuters

Les viticulteurs des régions viticoles françaises de Bordeaux à la Bourgogne, de la vallée du Rhône à la Champagne ont évalué vendredi les dégâts du gel, alors que la température est descendue bien en dessous de moins ces derniers jours, pendant plusieurs nuits consécutives.

Par conséquent, les vignerons allumaient de petits feux la nuit et allumaient des bougies et même des poêles dans les vignes afin d’épargner au moins une partie de la récolte de chaleur ou de chauffage. Certains ont également loué des hélicoptères pour mélanger l’air chaud à travers les plantations de vignes gelées avec des survols plus bas, mais il n’y a clairement pas eu d’effet majeur.

« Il se brise comme du verre car il n’y a pas d’eau à l’intérieur » dit le vigneron Dominique Guignard regardant la récolte givrée. « Il est complètement vidé, il n’y a pas de vie dedans» ajoute ce chef de vignerons des Graves près de Bordeaux.

Le pire gel depuis 1991

Les températures ont chuté à moins six degrés Celsius dans une grande partie de la France. Secrétaire Général de l’Association des Agriculteurs et des Vignerons de l’Hérault Jérôme Despey estime que le gel de cette année est le pire en 30 ans. « Avec le recul, nous avons eu des gelées en 1991, 1997, 2003, mais je pense que cette année surpasse tout« , a-t-il été cité par le Guardian.


Photo : Reuters
Photo : Reuters

En plus des vignes, des kiwis, des abricots, des pommes et des cultures telles que les betteraves et le colza ont également été gelés.

Les viticulteurs de la vallée du Rhône estiment que la perte de rendement se situe entre 80 et 90 % »,ce sera la pire récolte depuis 40 ans, les vignerons sont choqués, désespérés« , a déclaré Philippe Pellaton, responsable des viticulteurs locaux, ajoutant que la région de Côte-Rôtie avait subi des dégâts particulièrement importants.

Un peu mieux en Bourgogne, d’où proviennent certains des meilleurs cépages, l’abandon cette année sera d’au moins 50 %. Même la région champenoise, d’où est originaire la célèbre boisson pétillante au champagne, n’a pas été épargnée.

L’Etat a proposé son aide

Les régions viticoles touchées ont déjà été visitées par le ministre français de l’Agriculture Julien Denormandiequi a déclaré un véritable « désastre pour l’agriculture », de sorte que les agriculteurs se sont déjà vu proposer des aides d’État, et le ministre a également appelé les banques et les compagnies d’assurance à participer.

En raison de la prime élevée, de nombreux producteurs ne sont pas assurés contre le gel. Les viticulteurs ont également été touchés par l’épidémie de covida-19, les restaurants et les bars étant fermés. De plus, l’ancien président américain Donald Trump a imposé des droits de douane sur le vin français, et le Brexit entraîne des coûts d’exportation supplémentaires pour les exportations vers le Royaume-Uni.

Damien Dupont

"Aficionado du bacon. Troublemaker. Créateur professionnel. Praticien d'Internet. Musicaholic. Écrivain total. Passionné de bière. Ninja de la culture pop."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.