Les prix augmentent de 11% sur une base annuelle

L’inflation annuelle en août reste la même qu’en juillet, soit 11 %. Il a été majoré principalement par les prix des carburants, de l’énergie et des denrées alimentaires. L’inflation mensuelle a été réduite de 0,5 point de pourcentage par les dérivés du pétrole moins chers et a donc le plus contribué à une inflation nulle.

La croissance annuelle des prix reste à 11 %

La croissance annuelle des prix était, la même qu’en juillet, de 11 % (au cours de la même période l’année dernière, elle était de 2,1 %), et la croissance annuelle moyenne des prix était de 8,2 %.

Les prix des biens ont augmenté en moyenne de 13,9 % et les prix des services de 5,5 %. Les prix des biens de consommation courante ont augmenté de 17,5 %, les biens durables de 10,2 % et les biens semi-durables de 3,3 %.

La hausse des prix des combustibles et de l’énergie (de 36,7 %) a le plus contribué à l’inflation annuelle, de 4,1 points de pourcentage : les combustibles solides ont augmenté de 66,6 %, le gaz de 47,4 %, les combustibles liquides de 40,9 %, l’énergie thermique de 40,6 %, l’électricité de 33,3 %. % et les carburants et lubrifiants pour véhicules de tourisme de 29,7 %. Les prix alimentaires (de 14,1 %) ont augmenté l’inflation de 2,1 points de pourcentage – notamment le pain et les produits céréaliers (de 16,4 %), la viande (de 14 %) et le lait, le fromage et les œufs (de 16,2 %).

Prix ​​inchangés sur une base mensuelle

Les prix des biens de consommation en août étaient en moyenne les mêmes que le mois précédent.

L’inflation a été augmentée de 0,1 point de pourcentage par les hausses des prix de l’alimentation (de 0,6%), des combustibles solides (de 11,4%), de l’électricité (de 2,6%), du logement et de l’équipement ménager et de l’entretien courant des appartements (de 0,7%) , les soins de santé (de 0,9 %), les forfaits vacances (de 2,4 %) et les services d’hébergement (de 3 %) et toutes les augmentations mensuelles restantes.
D’autre part, l’inflation a été réduite par les dérivés pétroliers moins chers (de 0,5 point de pourcentage) : les carburants liquides sont devenus moins chers de 8,5 %, l’essence de 8,6 % et le carburant diesel de 5,6 %. Une baisse des prix des vêtements et des chaussures (de 3,1 %) a modéré l’inflation de 0,2 point de pourcentage, tandis que les fruits frais moins chers (de 4,4 %) ont modéré l’inflation de 0,1 point de pourcentage supplémentaire.

PHOTO : SURS.

Indices des prix à la consommation harmonisés

La croissance annuelle des prix, mesurée par l’indice harmonisé des prix à la consommation, a été de 11,5 % (2,1 % au mois d’août précédent). La croissance mensuelle des prix a été de -0,1% (0,9% le mois dernier).

Les prix des biens ont augmenté en moyenne de 14,3 % en rythme annuel et les prix des services de 6,1 %. Les biens de consommation courante étaient plus chers de 18,3 %, les biens durables de 8,9 % et les biens semi-durables de 4,1 %.

Le taux d’inflation annuel, mesuré par l’indice harmonisé des prix à la consommation, était de 8,9 % dans les États membres de l’UEM en juillet (8,6 % un mois plus tôt) et de 9,8 % dans les États membres de l’UE (9,6 % un mois plus tôt). Le plus bas était à Malte et en France (6,8 % dans les deux cas), le plus élevé en Estonie (23,2 %) et en Slovénie, il était de 11,7 %, selon l’Office statistique de la République de Slovénie.

PHOTO : SURS.

PHOTO : Pixabay.

Stéphanie Charbonneau

"Créateur. Accro à la télévision typique. Praticien des médias sociaux adapté aux hipsters. Spécialiste de l'Internet. Entrepreneur maléfique."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.