Macron et Biden appelés pour la première fois depuis l’éclatement du différend sous-marin – Monde – Actualités

Le président français Emmanuel Macron a ordonné à l’ambassadeur de son pays aux États-Unis de retourner à Washington la semaine prochaine. Il l’a fait après un appel téléphonique avec le président américain Joe Biden. L’objectif de la conversation était d’apaiser les tensions entre les deux pays concernant la fourniture de sous-marins à l’Australie.

Selon l’AFP, il s’agissait de la première communication entre ces dirigeants depuis que l’Australie s’est retirée de l’accord d’achat de sous-marins militaires français et a conclu un accord de sécurité tripartite avec les États-Unis et la Grande-Bretagne connu sous le nom d’AUKUS. Macron a alors répondu en retirant les ambassadeurs français en Australie et aux États-Unis.

« Macron a décidé que l’ambassadeur de France reviendrait à Washington la semaine prochaine. Là, il entamera alors un travail intensif avec de hauts responsables américains », indique un communiqué conjoint publié par la Maison Blanche.

Biden et Macron se sont également engagés à lancer un processus de « consultation détaillée » pour restaurer la confiance. De plus, ils doivent se rencontrer en Europe fin octobre, précise le communiqué.

Renforcement de la défense européenne

Les deux dirigeants ont convenu que la rupture diplomatique aurait pu être évitée par « des consultations ouvertes entre les alliés » sur des questions d’intérêt stratégique pour la France et les partenaires européens des Etats-Unis, poursuit le communiqué de la Maison Blanche.

Biden a également convenu avec Macron de la nécessité de renforcer la défense européenne pour compléter les capacités militaires de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

Le contrat de 31 milliards d’euros en 2016 portait sur la construction de 12 sous-marins par la société française Naval Group pour les forces navales australiennes. L’Australie a plutôt décidé de forger une nouvelle alliance avec la Grande-Bretagne et les États-Unis. Cet accord tripartite, appelé AUKUS, permettra à l’Australie de construire pour la première fois des sous-marins à propulsion nucléaire.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.