Macron et Zemmour se rencontreront au second tour des élections en France, selon le sondage

Zemmour est un challenger potentiel pour Macron.

PARIS. Journaliste, écrivain et ultranationaliste de droite Éric Zemmour, qui est un challenger potentiel à l’actuel patron de l’Elysée Emmanuela Macrona lors de la prochaine élection présidentielle, il a une chance de se qualifier pour le second tour.

C’est ce qu’indique un sondage réalisé par Ipsos-Sopra Steria, commandé par le quotidien français Le Monde. La nouvelle a été rapportée vendredi par Reuters.


Article associé Assez de politiquement correct. Les Français ont été attirés par le radical Lire

Le candidat le plus populaire est Macron

Le sondage a montré que l’actuel président Emmanuel Macron remporterait le premier tour avec 24% des voix et passerait de la première place au second tour.

Zemmour pourrait recueillir 16 à 16,5 % des voix au premier tour de scrutin, ce qui lui suffirait pour passer au second tour. Une enquête Harris Scactive a évoqué un scénario similaire plus tôt ce mois-ci.

Un autre a été publié vendredi enquête sur les préférences électorales. Il a été préparé par l’agence Opinionway pour le quotidien Les Echos.

Selon les données, le candidat présidentiel le plus populaire est l’actuel président Macron, qui s’est adressé à 25 % des répondants.

Cependant, Zemmour n’a pas terminé à la deuxième place du classement de popularité, mais la dirigeante du pays de l’Association nationale de droite, Marine Le Pen (18%).

Zemmour s’est classé troisième avec un gain de 18 %. Début octobre, le RN a appelé Zemmour à ne pas « casser les forces » de l’extrême droite dans la lutte contre l’actuel président Macron.

Ils tergiversent avec l’annonce de la candidature

Reuters a rappelé que ni Macron ni Zemmour n’avaient encore annoncé officiellement la candidature.

Les raisons possibles de l’attente du TASR ont été précisées par le politologue français Bernard Dolez, qui travaille à la Sorbonne à Paris.

« Zemmour attend le bon moment, il veut sans doute avoir assez de temps pour constituer une équipe de campagne et créer un programme crédible. Mais il a aussi besoin de temps pour lever des fonds pour la campagne », pense Dolez.


Article associé A Paris, ils ont commémoré le 60e anniversaire de la répression sanglante des Algériens Lire

L’attente de l’annonce de la candidature dans le cas de l’actuel président Macron, selon le politologue, n’est pas si surprenante.

Dolez a rappelé qu’en 1988 François Mitterrand a annoncé sa candidature juste un mois avant l’élection.

« Macron annoncera également la candidature dès que possible », prédit Dolez. « (Macron) apparaît de plus en plus dans les médias et annonce des décisions qui relèvent en principe de la responsabilité du gouvernement et du Premier ministre. Il compte aussi sur la présidence française du Conseil de l’UE pour renforcer sa position par rapport aux autres candidats au premier semestre. de 2022 », a-t-il déclaré. politologue sur la « campagne officieuse » de Macron.

Le Pen ne gagnera probablement pas

Dolez a également répondu à TASR lorsqu’elle a eu une chance de gagner le leader du pays, l’Association nationale de droite Marine Le Pen. Selon lui, c’est peu probable.

Le sondage Opinionway – qui a publié ses résultats vendredi – montre également que Le Pen « prend les suffrages » Zemmour. Cependant, selon Dolez, il est possible que le nouveau président français soit de droite.

« La social-démocratie européenne traverse une crise qui n’a pas été contournée par la France. Les candidats de gauche dans les sondages totalisent 25 à 30%, mais la gauche est fragmentée et aucun des candidats n’a actuellement plus de 10% », a déclaré Dolez. expliqué.


Article associé Le camp de Le Pen exhorte le nationaliste Zemmour à ne pas briser l’extrême droite Lire

A gauche de l’échiquier politique, les plus populaires sont Jean-Luc Mélenchon (8%) de La France insoumise, l’écologiste Yannick Jadot (7%) et la socialiste Anne Hidalg (6%).

Selon Dolez, les élections françaises pourraient également être affectées par la pandémie coronavirus. Le pays du coq gaulois a enregistré un total de plus de sept millions de cas et est le septième pays le plus touché au monde au niveau mondial.

« La crise sanitaire détermine en partie la situation économique et sociale du pays. La pandémie peut aussi affecter directement les élections si la gestion de crise d’Emmanuel Macron, notamment au niveau judiciaire, est remise en cause dans les mois à venir », a déclaré Bernard Dolez.

L’élection présidentielle en France aura lieu en mai prochain.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.