Même à 60 ans, le Spiderman français grimpe toujours dans les gratte-ciel



L’Ascension du Spider-Man français. Photo : Reuters

Alain Robert a escaladé samedi l’immeuble de 48 étages et a levé les bras en triomphe à une hauteur de 187 mètres.

« Je veux envoyer un message aux gens qu’avoir 60 ans n’est rien. Vous pouvez toujours faire du sport, être actif, faire des choses merveilleuses, » a déclaré le grimpeur, qui a décidé il y a des années qu’il réaliserait cet exploit à l’âge de 60 ans, car le fait d’avoir 60 ans en France symbolise l’âge de la retraite.

Le grimpeur a choisi le bâtiment du géant de l’énergie pour l’exploit TotalEnergies, qu’il a escaladé plusieurs fois. Avec ses ascensions, il tente de sensibiliser à la nécessité d’agir contre le changement climatique.

Français Homme araignée a commencé l’escalade en 1975 alors qu’il s’entraînait sur les falaises près de sa ville natale de Valence dans le sud de la France. En 1977, il débute l’escalade sportive en solo et devient rapidement l’un des meilleurs grimpeurs.

Pas de protection

Depuis lors, il a escaladé plus de 150 grands immeubles à travers le monde, dont Dubaï Burj Calife, le plus haut bâtiment du monde, et la Tour Eiffel et le Golden Gate Bridge à San Francisco. Il a souvent grimpé sans permis et a été arrêté plusieurs fois. Il grimpe sans protection, avec seulement ses mains nues, une paire de chaussons d’escalade et un sac de poudre de magnésium.

Damien Dupont

"Aficionado du bacon. Troublemaker. Créateur professionnel. Praticien d'Internet. Musicaholic. Écrivain total. Passionné de bière. Ninja de la culture pop."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.