Mugello Racing Weekend : Nakagami le plus rapide au premier et Aleix Espargaro au deuxième

Devant la porte se tient la huitième course de motos cette année. Le Mugello sera le Grand Prix d’Italie. Les week-ends de course ont ouvert avec des séances d’essais libres pour toutes les classes. Dans le motoGP royal, le plus rapide des essais du matin était le Japonais Takaaki Nakagami, et dans le second l’Espagnol Aleix Espargaro. Dans la classe moyenne moto2, le meilleur temps a été réalisé par Jake Dixon et Tajik Somkiat Chantra. Dans la moto3 la plus faible, l’Italien Dennis Foggia était devant tout le monde le matin, et dans la deuxième nage libre, l’Espagnol Jaume Masia a marqué pour la première fois. Lors des qualifications de l’après-midi de la catégorie motoE, Dominique Aegerter a été le leader le plus rapide du classement général de la Coupe du monde.

Les essais libres d’initiation au Mugello dans la catégorie royale motoGP appartenaient aux Japonais Takaaki Nakagami (LCR Honda IDEMITSU), qui a dépassé le plus proche suiveur, le deuxième membre de l’équipe Aprilia Racing, de quatre bons dixièmes de seconde Aleixa Espargaroja sinon le troisième de la dernière course au Mans -, et l’Italien Francesca Bagnaio (Ducati Lenovo Team) à la troisième place.

Activez les cookies de réseaux sociaux pour afficher le contenu des réseaux sociaux. Activer les cookies

australien Jack Miller (Ducati Lenovo Team), qui a terminé la septième course de la saison pour le Grand Prix de France juste derrière le vainqueur italien Eneo Bastianini (Gresini Racing MotoGP), était septième à l’entraînement du matin avec un retard de six dixièmes et demi, et ledit Italien était cinquième (+0,524).

Les retransmissions du samedi commencent à 9 heures, au moment des troisièmes essais libres. Initialement sur VOYO, plus tard Channel A a rejoint.

Dormir Alex Rins avec Suzuki, il a gardé la troisième place pendant un bon moment, mais au final, il n’était qu’à un millième de seconde de son compatriote Aleix Espargaró et Bagnaio à la quatrième place. Le programme de l’après-midi sur la piste du Mugello, il s’agissait des deuxièmes essais libres, n’a pas apporté de changements majeurs parmi les plus rapides. L’ordre a un peu changé, mais au premier plan se trouvaient presque tous ceux qui ont coupé les meilleurs temps le matin. Le plus rapide sur la seconde était Aleix Espargaro, devant Bagnaia et Miller, et le bon résultat du vendredi de Ducati a également été complété par le Français Jean Zarcoqui, comme Bagnaia, est tombé pendant l’entraînement et en raison de la saleté sur la piste, l’entraînement a été brièvement interrompu après sa chute.

Activez les cookies de réseaux sociaux pour afficher le contenu des réseaux sociaux. Activer les cookies

Dixon est le plus rapide en moto2 et Foggia en moto3 le plus faible
Il a obtenu les meilleurs résultats dans la classe moyenne des motos Jake Dixon de l’équipe Inde GASGAS Aspar, qui occupe une modeste 12e place au classement général du championnat du monde après sept courses jusqu’à présent cette saison. La deuxième place Augusto Fernández (Red Bull KTM Ajo) est à trois bons dixièmes de seconde du pilote britannique, Aaron Canet (Flexbox HP40), cependant, a terminé à la troisième place. Célestino Vietti (Mooney VR46 Racing Team), qui est actuellement le leader du championnat, n’a pas brillé à l’entraînement du matin puisqu’il occupait la huitième place avec un retard d’un bon huit dixièmes de seconde. Talentueux Pedro Acosta (Red Bull KTM Ajo) dans Philippe Salac (Gresini Racing Moto2) a complété les cinq pilotes les plus rapides avec respectivement la quatrième et la cinquième place. Lors de la deuxième séance d’entraînement de l’après-midi avant le Grand Prix d’Italie de dimanche, Tajec s’est avéré être le meilleur Somkiat Chantra, devant August Fernandez, et le troisième temps a été réalisé par Pedro Acosta. Ils ont suivi Albert Arènes, Tony Arbolino et Aron Canet, et de petits retards annoncent une course dominicale imprévisible.

La classe moto3 la plus faible a offert des événements intéressants sur la piste du Mugello. Denis Foggia (Leopard Racing), qui est actuellement le troisième coureur au classement général du Championnat du Monde, a signé le meilleur temps des premiers essais libres (1: 56.916). Avec un décalage de trois dixièmes et demi, le Britannique s’est rapproché de lui John McPhee (Sterilgarda Max Racing), japonais Ayumu Sasaki – Le coéquipier de McPhee – a pris la troisième place. La deuxième séance d’essais libres a été marquée par un événement qui a apporté une chute massive. Ils y ont participé Jamue Masia, Elia Bartolini dans Ajuma Sasaki. Pire encore, elle a été emmenée par un Japonais, qui a été emmené sur les lieux de l’accident sur une civière, mais selon les premières informations, il n’y a pas eu de blessés graves. L’Espagnol Jaume Masia a réalisé le meilleur tour en seconde nage libre, suivi du Japonais Sasaki et Tatsuki Suzukiet le quatrième temps de l’entraînement de l’après-midi a été signé par le plus rapide du programme du matin, l’Italien Foggia.

Activez les cookies de réseaux sociaux pour afficher le contenu des réseaux sociaux. Activer les cookies

Les qualifications de la classe motoE sont allées aux Suisses

Dans les qualifications du groupe de qualification le plus lent, ils ont été les plus rapides à allumer le ‘gaz’ Marc Alcoba (Équipe Openbank Aspar) dans Kévin Manfredi (OCTO Pramac MotoE), qui s’est qualifié pour le groupe de qualification le plus rapide, puis y a remporté les dixième et sixième positions de départ. Les qualifications sont allées au leader du classement général Dominique Agerter (Dynavolt Intact GP MotoE), en plus de quoi ils partiront de la première ligne de départ Kévin Zannoni (Ongetta SIC58 Squadracorse) dans Mattia Casadei (Pons Racing 40).

Le double et actuel champion du monde de cette classe était absent des qualifications Jordi Torres (Pons Racing 40). L’Espagnol de 34 ans s’est blessé à la jambe lors d’une chute lors de la première course du Grand Prix de France de cette année.

Activez les cookies de réseaux sociaux pour afficher le contenu des réseaux sociaux. Activer les cookies

Un début de saison de rêve pour Bastianini
Rappelons que la dernière course du championnat de la catégorie motoGP au Mans a été remportée par un Italien Enea Bastianini (Ducati Gresini). La deuxième place est revenue au pilote d’usine Ducati Australian Jack Millerle troisième était espagnol Aleix Espargaró (Aprilie). Bastianini est ainsi devenu le premier coureur à remporter plus d’une victoire cette saison. Cette saison, l’excellent Italien a fêté trois fois. Cependant, il n’est pas le leader du classement général. Aussi quatrième place Fabia Quartararoja (Yamaha) était suffisant pour garder la tête du SP. Cependant, les différences sont très faibles, maintenant le Français a quatre points d’avance Aleix Espargaró (Aprilia), seulement huit derrière Bastianini. Le premier pilote Honda Marc Marquez il n’a pas brillé lors de la dernière course du calendrier moto, il a finalement dû se contenter de la sixième place au Mans. « Je l’avoue, gagner Le Mans a aussi été une grosse surprise pour moi. Je ne m’attendais vraiment pas à gagner sur cette piste, car elle ne m’a jamais repoussé. En France, j’ai eu un bon rythme tout au long de la course. J’espère que ce sera pareil au Mugello« , a déclaré Bastianini à domicile avant le week-end de course, qui estime qu’il sera également au moins dans le match pour le podium gagnant au Mugello. »De plus, je note et je m’attends à couper à nouveau le sommet moi-même et à être dans le jeu pour gagner« Il estime que le meilleur résultat devant les supporters locaux vaudrait bien plus… »Je rêve de victoire. Je ne veux pas dépasser les choses avec les pronostics, mais je peux dire que je serai dans le match pour le podium gagnant. Probablement pour la victoire aussi. Voilà comment je me sens« était direct dans la conversation pour Corriere Dello Sport Bastianini.

Enea Bastianini PHOTO: motogp.com

Dans les catégories moto2 et moto3 plus faibles, ils ont célébré l’Espagnol lors de la dernière course avant de passer au Mugello. C’est en moto2 Augusto Fernández a profité de la démission d’un compatriote Pedra Acoste et a remporté sa première victoire de l’année. Seul le huitième était italien cette fois Célestino Vietti, qui est toutefois resté en haut de la somme. En moto3, cependant, il a célébré Jaume Masiatandis que son compatriote Sergio García malgré seulement la septième place a conservé la tête dans le WC.

Christelle Bret

"Défenseur d'Internet. Pionnier de la culture pop. Praticien passionné du voyage. Fan total de café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.