Noursoultan aussi officiellement à nouveau Astana, le président limité à un seul mandat



La capitale du Kazakhstan s’appelle à nouveau Astana. Photo : Reuters

Comme il ressort du décret sur sur le site Internet de la présidence, les changements prennent effet immédiatement, rapporte l’agence de presse française AFP.

Président du Kazakhstan Kasim-Zomart Tokaïev a repris la direction de l’ancienne république soviétique en 2019 de son chef autoritaire de longue date Noursoultan Nazarbaïev. En l’honneur de ce dernier, la capitale, qui s’appelle Astana depuis 1998, a également été renommée en mars de cette année.

Mais le nouveau président a progressivement commencé à prendre ses distances avec son prédécesseur. Il a lancé une série de réformes visant à moderniser et démocratiser le pays et a annoncé l’introduction de normes complètement nouvelles en politique et « des règles du jeu équitables et ouvertesLes critiques l’accusent d’essayer principalement de se renforcer par des changements sur les autorités.

En janvier de cette année, le Kazakhstan a été secoué par des manifestations sanglantes contre la hausse des prix du carburant, au cours desquelles plus de 230 personnes ont été tuées. Tokaev a demandé de l’aide pour contrôler les émeutes sur La Russie, qui lui a envoyé plus de 2 000 de ses soldats.

Tokaev a annoncé des élections présidentielles anticipées pour l’automne, mais leur date n’a pas encore été déterminée.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.