Novartis supprime 8 000 emplois

Le géant pharmaceutique suisse Novartis, qui comprend également le slovène Lek, supprime environ 8 000 emplois dans le monde dans le cadre d’une restructuration majeure, ce qui représente un peu plus de 7 % de sa main-d’œuvre mondiale. Elle emploie actuellement environ 108 000 personnes dans le monde.

Novartis a dévoilé le plan de restructuration en avril. Dans le cadre de la restructuration, la société souhaite simplifier sa structure et, entre autres, combiner l’oncologie et d’autres activités pharmaceutiques en un seul département.

Mardi soir, ils ont confirmé qu’il supprimerait des milliers d’emplois dans le cadre de la restructuration. Au départ, aucun chiffre sur les licenciements n’a été donné, mais les médias suisses ont rapporté, entre autres, que l’entreprise avait l’intention de supprimer 1 400 emplois en Suisse, soit environ 12% de tous les employés du pays.

Directeur de Novartis Vas Narasimhan Dans un e-mail, il a expliqué aux salariés la nouvelle structure de l’entreprise, qui selon lui serait « plus fine et plus simple ». Cependant, cela signifiera « malheureusement pardon », a-t-il écrit, selon le journal Tages-Anzeiger.

Certains emplois seront transférés vers la République tchèque et l’Inde, tandis que d’autres qui deviendront inutiles à cause de la restructuration seront supprimés.

Un porte-parole de Novartis a déclaré à l’agence de presse française AFP que la société avait l’intention de « rationnaliser les fonctions mondiales », ajoutant qu’elle supprimerait des emplois dans la finance, les services juridiques et les communications.

« Nous sommes conscients de l’impact que ces changements auront sur nos salariés », a-t-il déclaré, promettant que l’entreprise « veillera à répondre à toutes les exigences en matière de consultation des salariés, si nécessaire par le biais des instances représentatives, et d’accompagnement à l’emploi alternatif et à l’orientation professionnelle ». à ceux qui sont touchés par les changements « .

L’entreprise a annoncé en avril qu’elle disposerait de 1 milliard de dollars de liquidités supplémentaires d’ici 2024 dans le cadre de ce plan de restructuration, en raison des ventes de départements, des frais administratifs et des économies de coûts globales.

Stéphanie Charbonneau

"Créateur. Accro à la télévision typique. Praticien des médias sociaux adapté aux hipsters. Spécialiste de l'Internet. Entrepreneur maléfique."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.