Officier français de décoration de l’Ordre des Arts et des Lettres pour la traductrice Suzano Koncut



L’ordre ministériel français des Arts et des Lettres comporte trois grades : chevalier ou. chevalier, officier ou officier et commandant ou commandeur. Photo : Institut français de Slovénie

Suzano Koncut avec la décoration du second rang (en 2016 elle a reçu la décoration du premier rang – Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres) décernée pour ses nombreuses traductions d’ouvrages de plus en plus exigeants de la littérature française, du théâtre, des sciences humaines et sociales, ainsi comme bandes dessinées.

Tisser des liens précieux
Selon l’Institut français de Slovénie, le prix lui a également apporté une contribution inestimable au rayonnement de la littérature et des idées françaises et de son engagement sur la scène culturelle et des liens professionnels qu’elle entretient avec la France.


Suzani Koncut a reçu la médaille au nom du ministre français de la Culture par l'ambassadeur de France Florence Ferrari.  Photo : Institut français de Slovénie
Suzani Koncut a reçu la médaille au nom du ministre français de la Culture par l’ambassadeur de France Florence Ferrari. Photo : Institut français de Slovénie

Aussi des traductions d’opus complexes
Née en 1965, Suzana Koncut a traduit plusieurs opus complexes tels que Cinq sens Michela Serresa, Critique de l’esprit noir Achilla Mbembeja, Au-delà de la nature et de la culture Philippa Descole, Remerciements de viande Michèle Foucaulta, Désorienté Négar Djavadi dans Journal de deuil Roland Barthes.

Récipiendaire de plusieurs lauriers importants
Il y a quatre ans, le traducteur est également devenu le premier récipiendaire du prix Nodier, qui a été créé par l’Institut français pour la meilleure traduction du français. Boussole Mathias Énard. En 2000, il a été couronné par le prix Sovret, décerné par l’Association des traducteurs littéraires slovènes pour les meilleures traductions. En 2020, elle a également reçu le Prix du Fonds Prešeren pour les traductions de textes littéraires et théoriques français des trois dernières années.

« L’effet est essentiel« 
À l’époque, elle avait déclaré dans une interview à Radio Slovénie qu’elle avait de la chance de ne traduire que du français, car « la langue française et le monde de la pensée ne sont pas aussi étrangers au slovène que, disons, le japonais, l’arabe ou le persan, où les différences dans la structure de la langue elle-même sont si grandes qu’il est nécessaire de rechercher des solutions très innovantes pour atteindre l’objectif même effet. Car l’effet du fonctionnement d’un texte littéraire est essentiel.« 

Damien Dupont

"Aficionado du bacon. Troublemaker. Créateur professionnel. Praticien d'Internet. Musicaholic. Écrivain total. Passionné de bière. Ninja de la culture pop."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.