Trois Slovènes sur l’herbe sacrée, les préférés des Serbes et des Polonais

Le grand chelem de tennis de Wimbledon sera considérablement appauvri par rapport à 2021. En raison des sanctions des autorités britanniques, les joueurs russes et biélorusses n’y participeront pas, et par conséquent les associations ATP et WTA ne se partageront pas les points pour les deux barèmes. Les stars principales seront un Espagnol Rafael NadalSrb Novak Djokovic et un rapatrié des États-Unis Serena Williams.

En raison de l’offensive militaire russe contre l’Ukraine et des sanctions conséquentes des autorités britanniques, le troisième joueur du monde de la saison devra manquer le premier joueur du monde, le Russe Daniel Medvedevet à côté de lui, entre autres, des compatriotes Andreï Roublev (8ème sur l’échelle ATP), Karen Khachanov (22.), Aslan Karacev (43.) et compatriotes Daria Kasatkina (13e au classement WTA), Veronika Kudermetova (22.), Ekaterina Alexandrova (28.) et parmi les meilleurs aussi les Biélorusses Arina Sabalenka (6.) dans Victoria Azarenka (20.).

Rafael Nadal a été le meilleur sur le gazon sacré en 2008 et 2010. PHOTO : Lewis Whyld / AFP

Bien que leur absence soit largement connue, cela n’affectera pas les classements ATP et WTA. Les organisations faîtières ont décidé de ne pas partager les points pour les réalisations dans le tournoi, où tous les meilleurs ne se produiront pas en raison de la décision des organisateurs. impliqué dans l’agression contre l’Ukraine.

Les joueurs du plus grand tournoi du monde se retrouvent avec une lutte pour le prestige et un gros tas de greens. Le fonds monétaire sera un record, s’élevant à 40,35 millions de livres ou. 47 millions d’euros, soit environ 2,5 millions d’euros de plus qu’en 2019. Les vainqueurs des concours individuels remporteront 2,34 millions d’euros, les perdants environ la moitié.

Djokovic, Nadal ou quelqu’un d’autre ?

Le titre chez les hommes est défendu par Đoković, qui vient sur l’herbe sacrée avec un voyageur modeste et inhabituel. Il n’a pas réussi à remporter un grand chelem saisonnier à l’US Open de l’année dernière, a été battu par Medvedev en finale et n’a pas été autorisé à jouer à l’Open d’Australie à Melbourne, car les autorités l’ont empêché de jouer parce qu’il n’était pas vacciné et qu’il posait un risque pour la santé des résidents.

Iga Šwiatek joue sous forme de vie.  PHOTO: Susan Mullane / USA Today Sports

Iga Šwiatek joue sous forme de vie. PHOTO: Susan Mullane / USA Today Sports

Il a perdu pour la dernière fois à Roland Garros en quart de finale contre le futur vainqueur Nadal. Avant Wimbledon, le joueur de 35 ans de Belgrade n’a remporté de manière fiable qu’un match d’exhibition contre le Canadien Félix Auger-Aliassim. Nadal a eu un chemin similaire vers l’herbe sacrée, qui a également remporté une confrontation d’exhibition à Hurlingham, mais contrairement aux Serbes, il a eu une performance historique à Paris, où il a remporté son 22e Grand Chelem de sa carrière et a gagné 20 fois. Djokovic et les Suisses Roger Federeril se remet toujours d’une opération au genou, encore plus détaché.

L’Espagnol n’est pas considéré comme le principal favori en raison de problèmes de pieds, mais le public du tennis ne s’est pas contenté d’écarter le double vainqueur de Wimbledon, principalement à cause de la victoire au récent Roland Garros.

Un Allemand serait certainement parmi les joueurs exposés Alexandre Zverev, mais il devra se reposer un certain temps en raison d’une déchirure des ligaments de la cheville lors de la demi-finale à Paris contre Nadal. Parmi les autres noms, il y a aussi le grec Stefanos TsitsipasDormir Carlos AlcarazPôle Hubert Hurkacz et finaliste de l’Open de France de Norvège Casper Ruud. L’Australien controversé espère une surprise Nick Kyrgiostandis que le public britannique espère entrevoir quelque chose de quelque peu tendu Andy Murray. Le Croate a un atout majeur au service Marin Čilić.

Kaja Juvan a décidé de changer d'entraîneur avant Wimbledon.  PHOTO : Jed Leicester / Reuters

Kaja Juvan a décidé de changer d’entraîneur avant Wimbledon. PHOTO : Jed Leicester / Reuters

L’atout caché pour mettre fin aux règnes de Djokovic (6 victoires), Nadal (2), Federer (8) et Murray (2), qui ont remporté les 18 derniers Wimbledons, est principalement italien Matteo Berretini. Le finaliste de Wimbledon l’an dernier est revenu sur l’herbe après plus de deux mois et demi en raison d’une blessure et a remporté les tournois de Stuttgart et du Queens. Il a remporté jusqu’à 20 de ses 21 derniers combats sur gazon et devient rapidement un spécialiste sur la base la plus spécifique.

En raison du classement protégé, le seul Slovène participera également à la compétition masculine Aljaz Bedene. Après s’être qualifié pour le troisième tour de Roland-Garros, où il y a été stoppé par Đoković, ce dernier tentera de rééditer au moins la performance de l’an dernier au troisième tour de Wimbledon. Il n’est pas encore intervenu plus haut, et au troisième tour, il a terminé le voyage en 2017. Il jouera également en double avec le Coréen Soonwoojem Kwonom.

Slovène pour surplus

Les Slovènes disputeront la compétition individuelle Tamara Zidanšek dans Kaja Juvan. Zidanšek sera la 20e tête de série, car le classement d’il y a quelques semaines était valable à la fin des candidatures, alors que Konjičanka était encore le 25e joueur mondial. Elle occupe désormais la 58e place, mais en raison du statut de titulaire, elle aura de meilleures chances au tirage au sort, qui sera au programme aujourd’hui. Jusqu’à présent, elle n’a pas vraiment brillé sur l’herbe, et au All England Club, elle n’a franchi l’obstacle qu’au premier tour en 2019.

Tamara Zidanšek sur l'herbe n'a pas encore brillé.  PHOTO : Glyn Kirk / AFP

Tamara Zidanšek sur l’herbe n’a pas encore brillé. PHOTO : Glyn Kirk / AFP

Juvanova se classe 60e au classement et elle a rompu avec son entraîneur avant le tournoi de Wimbledon Philippe Dehaes. Elle sera désormais assistée d’un expert slovène Zoran Krajnc, qui a récemment rejoint l’équipe du joueur de 21 ans originaire de Ljubljana. Elle a joué deux fois sur l’herbe sacrée jusqu’à présent, et l’année dernière, elle a enregistré une performance au troisième tour après des victoires sur le futur champion olympique suisse. Belindo Benčić et la française Claire Burel. Sur le chemin du quatrième tour, elle a été stoppée par un Américain Coco Gauff.

Le joueur de 18 ans d’Atlanta est très élevé sur les bookmakers parmi ceux qui pourraient menacer le règne d’une femme polonaise Ige Šwiatek. Celle-ci est imbattable ces derniers mois, elle a enchaîné 35 victoires consécutives, mais le gazon n’est pas considéré comme son terrain de prédilection. La Polonaise de trois ans de Gauff n’a pas réussi à menacer Roland Garros en finale, et elle a un jeu légèrement plus adapté derrière l’herbe, bien qu’au-dessus du quatrième tour à Wimbledon, comme Swiatka, elle n’est pas encore intervenue.

La Roumaine a également de grands espoirs pour son retour sur l’herbe sacrée Simona Halep. Le vainqueur de Wimbledon il y a trois ans, en tant que 16e tête de série, sera un grand défi pour le reste du tirage au sort, dans lequel le Grec sera également dangereux. Maria Sakaritchèque Karolina Pliškova en Tunisie Notre Jabeurdans la mesure où il guérira une blessure mineure.

Serena Williams est de retour après un an d'absence.  PHOTO : Toby Melville / AFP

Serena Williams est de retour après un an d’absence. PHOTO : Toby Melville / AFP

Il revient sur la grande scène Serena Williams. Comme lors des cinq dernières saisons, ce dernier visera un 24e titre record dans les tournois du Grand Chelem, ce qui le placerait à égalité avec l’Australie. Cour de Marguerite. La performance de la cadette des sœurs Williams à Wimbledon, où elle a célébré jusqu’à sept fois, a longtemps été discutable.

La joueuse de 40 ans de Seginaw n’a concouru qu’en double à Eastbourne cette semaine, et le tournoi en simple sera un grand test de préparation pour elle dans la chasse à un Grand Chelem aussi insaisissable. Elle a célébré la dernière fois en 2017 à l’Open d’Australie et a complètement raté les trois derniers tournois des Big Four. Elle se produira avec une invitation spéciale des organisateurs alors qu’elle est tombée à la 1204e place de la WTA.

Christelle Bret

"Défenseur d'Internet. Pionnier de la culture pop. Praticien passionné du voyage. Fan total de café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.