Vatican : « La défense de la vie va au-delà des droits de l’individu. » Trudeau : « Un verdict horrible.



De nombreux manifestants se sont rassemblés aux États-Unis immédiatement après le jugement devant la Cour suprême. Photo : AP

L’Académie vaticane de la vie a annoncé que la décision rendue aujourd’hui par la Cour suprême des États-Unis a mis le monde entier au défi de réfléchir profondément aux problèmes de la vie. Dans le même temps, ils ont souligné que la défense de la vie humaine ne peut se limiter aux droits des individus, car la vie est « une question de grande portée sociale« .

« Le fait qu’un grand pays avec une longue tradition démocratique ait changé de position sur cette question pose un défi au monde entier », a-t-il ajouté. écrit l’académie.

Chef de l’Académie, archevêque Vincenzo Pagliadit séparément qu’il s’agissait d’une décision de justice « une forte invitation à réfléchir« sur cette question à un moment où »la société occidentale perd sa passion pour la vie« . « En choisissant la vie, c’est notre responsabilité pour l’avenir de l’humanité qui est en jeu », il a averti.


Le Vatican salue la décision.  Photo : AP
Le Vatican salue la décision. Photo : AP

Certains des dirigeants les plus éminents du monde ont une vision assez différente de la question brûlante du droit à l’avortement, et ils regrettent la décision du tribunal américain.

Actualités liées
La Cour suprême des États-Unis a annulé le droit à l’avortement. La prochaine étape de la contraception ?

Le président français aussi Emmanuel Macron dit que l’avortement est l’un des droits fondamentaux de chaque femme. « L’avortement est un droit fondamental de toutes les femmes. Nous devons le protéger de toute urgence. Je voudrais exprimer la mienne solidarité avec toutes ces femmes dont les libertés ont été menacées par la Cour suprême des États-Unis aujourd’hui,« , a écrit Macron sur Twitter.

Il a été rejoint par le ministre français des Affaires étrangères Catherine Colonne. « Horrifiée. L’abrogation du droit à l’avortement par la Cour suprême des États-Unis signifie un énorme recul pour les droits humains fondamentaux. La France continuera d’être prête à les défendre », a-t-il ajouté. elle a écrit sur son Twitter.

Trudeau : Aucun gouvernement ne devrait décider du corps féminin

Premier ministre britannique Boris Johnson considère qu’il s’agit d’une décision très importante qu’il condamne lui-même. « Je dois vous dire, je pense que c’est un énorme pas en arrière,a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Kigali, où il assiste au sommet Commonwealth. « J’ai toujours cru au droit d’une femme de choisir et j’occupe ce poste et c’est pourquoi le Royaume-Uni a les lois qu’il a. »


De nombreux dirigeants occidentaux ont vivement critiqué la décision, notamment Boris Johnson, Emmanuel Macron et Justin Trudeau.  Photo : AP
De nombreux dirigeants occidentaux ont vivement critiqué la décision, notamment Boris Johnson, Emmanuel Macron et Justin Trudeau. Photo : AP

Le premier ministre canadien est consterné Justin Trudeauqui sympathise avec les femmes américaines. « Les nouvelles des États-Unis sont épouvantables. Mon cœur se brise à la pensée des millions de femmes américaines qui vont maintenant perdre leur droit à l’avortement. Aucun gouvernement, politicien ou homme ne devrait dicter à une femme ce qu’elle peut ou ne peut pas faire avec son corps ,« , a-t-il écrit sur Twitter.

ONU : Un coup dur pour les droits de l’homme

La décision de la Cour suprême est également regrettée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré à Reuters qu’il était très déçu de l’annulation de l’affaire Roe contre Wade, car devrait protéger les droits des femmes. « Et je m’attendrais à ce que l’Amérique protège ces droits », il ajouta.

Ils ont des sentiments similaires aux Nations Unies. « La santé et les droits sexuels et reproductifs sont la base d’une vie de choix, d’autonomisation et d’égalité pour les femmes et les filles de ce monde. Restreindre l’accès à l’avortement n’empêche pas les gens de recourir à l’avortement, cela ne fait que le rendre beaucoup plus meurtrier,« il a dit Stéphane Dujarric,, porte-parole du général secrétaire Sait Antonia Guterresa.

Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Michelle Bachelet mais dit que cette décision est « un coup dur pour les droits humains des femmes et l’égalité des sexes« .


La décision de légaliser l'avortement est désormais laissée aux États.  Photo : AP
La décision de légaliser l’avortement est désormais laissée aux États. Photo : AP

« L’accès à un avortement sûr, légal et efficace est fermement ancré dans le droit international sur Humain droits et est au cœur de l’autonomie des femmes et des filles et de leur capacité à prendre leurs propres décisions concernant leur corps et leur vie », dit Bachelet. « Cette décision enlève l’autonomie à des millions de femmes aux États-Unis, en particulier celles à faible revenu et les membres de minorités raciales et ethniques, au détriment de leurs droits fondamentaux. »

Les entreprises couvriront le coût du voyage

Et tandis que les réponses aux États-Unis devraient être diamétralement divisées selon des lignes politiques, les autorités se préparant à des manifestations de masse contre la décision du tribunal, les premières mesures concrètes en faveur des femmes ont été prises dans bon nombre des plus grandes entreprises et sociétés américaines, principalement par couvrant les frais d’acheminement de ses employés vers les États où l’avortement continuera d’être autorisé.

Parmi les entreprises qui immédiatement après le verdict ont annoncé la prise en charge des frais de déplacement pour « tout médical interventiony compris l’avortement« , on retrouve ainsi la plus grande banque américaine JPMorgan, ainsi que Deutsche Bank, Citigroup, Amazon, Tesla et Walt Disney.

« Nous nous concentrons sur la santé et prospérité les notres employés et nous voulons garantir un accès équitable à tous les avantages », a déclaré un représentant de JPMorgan.

Frédéric Charron

"Amoureux de la culture pop subtilement charmant. Évangéliste d'Internet. Résolveur de problèmes à vie. Passionné de bière."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.