Zelensky : « Peu importe le nombre de soldats russes qu’ils envoient ici, nous nous battrons »

Le président ukrainien prévient que les forces russes ont lancé une offensive dans l’est de l’Ukraine

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé dans la soirée via le réseau social Telegram que les forces russes avaient lancé une offensive de grande envergure dans la région ukrainienne orientale du Donbass. Comme il l’a écrit, ils peuvent confirmer que l’armée russe a lancé la bataille du Donbass, qu’elle prépare depuis longtemps, rapporte l’agence de presse française AFP.

Selon Zelensky, une grande partie de l’armée russe est désormais dirigée vers l’offensive susmentionnée. « Peu importe le nombre de soldats russes qu’ils envoient ici, nous nous battrons. Nous nous défendrons », a ajouté le président ukrainien.

Les affrontements dans l’est de l’Ukraine se sont intensifiés après que la Russie a retiré ses forces militaires de la région autour de la capitale Kyiv et a concentré ses plans principalement sur la région du Donbass, partiellement contrôlée par des séparatistes pro-russes depuis 2014.

« C’est l’enfer. L’offensive a commencé, celle dont nous parlons depuis des semaines. Il y a des combats constants à Rubižna et Popasna. »

Serguij Hajdaj,
le gouverneur régional de la région orientale de Lougansk

Juste avant le discours de Zelensky, le gouverneur régional de la région orientale de Louhansk, Sergiy Hajdaj, a annoncé le début d’attaques russes considérablement intensifiées. « C’est l’enfer. L’offensive a commencé, celle dont on parle depuis des semaines. Des combats incessants ont lieu à Rubižna et Popasna », a-t-il déclaré sur Facebook, a ajouté l’AFP.

Les forces russes ont tué lundi au moins huit civils dans l’est de l’Ukraine, selon les autorités locales. Hajdaj a déclaré que les quatre hommes étaient morts en tentant de quitter la ville de Kremina dans la région de Lougansk, qui a été capturée par les forces russes aujourd’hui. Dans la région voisine de Donetsk, selon le gouverneur Pavel Kirilenko, quatre civils sont morts à la suite des bombardements.

FJ7EyjWRuZ4

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.