Éliminatoires de la Coupe du monde de basketball 2023 : la Slovaquie jouera contre la Serbie (avant-première)

BELGRADE. La première des deux confrontations contre la Serbie dans le cadre de la qualification du groupe A de la Coupe du monde 2023 attend les basketteurs slovaques, le vendredi 25 février à 20h30 à Belgrade.

Les protégés de l’entraîneur Oleg Meleshchenko tenteront de remporter la première victoire contre l’une des meilleures équipes européennes.

Lors de la première dans la principale qualification pour accéder au championnat du monde, les Slovaques attendent toujours leur première victoire, ils ont une défaite à domicile contre la Belgique (57:83) et un échec en Lettonie (74:82).

Adversaire extrêmement coriace

Cependant, le deuxième duel a montré la voie qui pourrait mener l’équipe à une première victoire au sein du groupe A.

L’entraîneur de l’équipe nationale Oleg Meleshchenko pense : « Nous en avons déjà parlé lors de notre première rencontre. En novembre, nous n’avions pas complètement basculé en mode équipe nationale contre la Belgique. Nous n’étions pas prêts pour le match, nous ne savions pas ce que nous allaient jouer et nous manquions de confiance.

Maintenant, nous faisons tout ce que nous pouvons pour faire le premier match en Serbie comme nous l’avons fait avec la Lettonie. Les rencontres avec la Belgique et la Lettonie ont été deux duels différents dans notre approche. « 

La Serbie est depuis longtemps non seulement un leader européen mais aussi un leader mondial. Pendant longtemps, cependant, il n’a pas obtenu de succès significatif, la dernière fois qu’il a remporté l’argent aux Championnats d’Europe 2017. La grande surprise a été la non-participation aux Jeux olympiques de 2020. Cependant, il reste un adversaire extrêmement exigeant et de grande qualité.

« C’est le 6e meilleur pays du monde au classement FIBA. C’est le meilleur adversaire que nous ayons jamais eu. Les résultats sont une chose que les joueurs joueront pour eux, c’en est une autre. La Serbie est la Serbie. C’est un grand défi pour nous et l’honneur.

Nous devons être conscients que de telles choses sont rares. C’est une grande chance de rencontrer deux fois l’une des meilleures équipes du monde », a déclaré l’entraîneur slovaque.

Duel de grands coachs

L’adversaire slovaque le plus proche a une victoire et une défaite après la date limite d’association de novembre. Au début, il a dû sauver une victoire serrée avec la Lettonie (101: 100), puis il a tourmenté le souverain existant du groupe Belgique (69:73).

« C’est un basket très dur et agressif. Nous verrons si nous pouvons passer à travers une défense agressive. Cela ne devrait que nous être bénéfique. Nous voulons montrer le meilleur de nous », a déclaré Meleschenko.

La Slovaquie est peut-être une grande inconnue de la Serbie, mais elle ne peut certainement pas la sous-estimer. Bien que son alignement ne soit pas aussi stellaire qu’il pourrait l’être, il reste toujours le favori du match double.

« Ils ont joué un match fantastique contre la Lettonie. C’est une équipe avec une grande défense. Nous les respectons et nous nous préparons à cacher nos lacunes et à mettre en valeur nos points forts.

Bien que la Slovaquie ne soit pas au niveau de l’Espagne, de la France, de la Slovénie, le basket se joue dans toute l’Europe et nous nous préparons comme s’ils étaient les meilleurs », a déclaré l’entraîneur serbe Svetislav Pesic pour les médias locaux.

Le match double face à la Serbie sera aussi un duel à grosses monnaies d’encadrement. Meleshchenko connaît très bien son homologue : « J’ai été assistant de Svetislav Pesich au Dinama Moscou. C’est un grand honneur pour moi, car c’est une légende du basket serbe. Il sait exactement ce qu’il veut et il est confiant, ce qu’il passe sur les joueurs. C’est ce que nous voulons faire. »

Avec un succès possible, les Slovaques peuvent aider de manière significative dans la lutte pour la place de promotion. Les équipes classées de la 1ère à la 3ème place passent à la phase suivante de la qualification MS 2023. Selon les premières informations, le trio Marcel Bátovský, Jakub Mokráň et Dávid Novák n’a pas fait partie des douze derniers joueurs. La rencontre est retransmise en direct par RTVS Šport.

Tableau A-groupes

Christelle Bret

"Défenseur d'Internet. Pionnier de la culture pop. Praticien passionné du voyage. Fan total de café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.