Il y a déjà une enquête en France pour espionnage avec du matériel Pegasus. Janša a-t-il rencontré des représentants de la société israélienne NSO ?

Le parquet de Paris a annoncé aujourd’hui l’ouverture d’une enquête sur des allégations selon lesquelles les services de renseignement marocains auraient utilisé le logiciel Pegasus de la société israélienne NSO pour espionner plusieurs journalistes français.

Seuls les abonnés aux forfaits Večer Plus et Večer Premium peuvent accéder à la bibliothèque de contenu populaire que vous choisissez en cliquant sur ❤ dans l’article.

Nous autorisons uniquement les abonnés aux forfaits Večer Plus et Večer Premium à écouter les actualités à la voix.

Selon l’agence de presse française AFP, l’enquête portera sur dix allégations distinctes, notamment des violations présumées de la vie privée, l’accès illégal à des appareils électroniques personnels et la formation d’une organisation criminelle. La requête a été déposée lundi par le portail d’investigation en ligne Mediapart, et elle a également été annoncée par le journal Le Canard Enchaine.

Comment ça va chez nous ?

A notre question, si le premier ministre Janez Janša rencontré des représentants de la société israélienne NSO lors d’une visite en décembre 2020, le Government Communications Office a répondu : « Pendant le mandat de ce gouvernement, la Slovénie n’était pas intéressée par l’achat du programme susmentionné (Pegasus). Selon nos informations, aucune des institutions slovènes n’utilise ce programme. »

Désirée Perrault

"Expert en café. Fier fan de voyages. Pionnier des médias sociaux. Ninja de la culture pop. Fanatique de zombies. Expert de la bière."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.