Janja Garnbret a remis les choses au bon endroit après le choc des qualifications

L’alpiniste slovène Janja Garnbret a poursuivi sa série de victoires en Suisse.

Champion olympique et sextuple champion du monde Janja Garnbret après Innsbruck, elle a également remporté la deuxième course de la Coupe du monde en difficulté. A Villars, elle a été la seule en demi-finale et en finale à remporter les sommets dans les directions décisives. La meilleure grimpeuse sportive slovène a remporté un haut du parcours sur deux lors des qualifications de vendredi, elle s’est donc rattrapée aujourd’hui, alors qu’elle était la seule à remporter le haut du parcours en demi-finale et en finale, tant chez les femmes que chez les compétition masculine.

Après une pause de deux mois, Janja Garnbret est revenue triomphalement à la caravane fin juin. Elle a ouvert une saison difficile avec un championnat, avec une victoire convaincante à Innsbruck dimanche dernier, et en moins d’une semaine à Villars elle a enregistré sa troisième victoire de la saison, la deuxième d’affilée en difficulté. Le 10 avril à Meiringen, en Suisse, elle a ouvert la saison de Coupe du monde avec une victoire en bloc, puis a pris une pause compétitive.




Épique

La concurrente de Šmartne près de Slovenj Gradac a enregistré sa 51e place sur le podium des vainqueurs à Villars. À 23 ans, elle a amassé 34 victoires en Coupe du monde d’escalade sportive, améliorant sa marque précédente. Personne n’a jamais remporté autant de victoires en Coupe du monde d’escalade sportive. Il s’agit de sa 20e victoire en difficulté, elle compte également 14 victoires dans la discipline du bloc.

Lors des qualifications de Villars vendredi, elle a terminé quatrième de manière inattendue après avoir grimpé au sommet de la première étape mais pas de la seconde. Dans la demi-finale de samedi, cependant, c’était à nouveau « l’ancienne Janja ».

Janja Garnbret Auteur : Epa


Épique

En demi-finale, elle a placé la barre la plus haute possible, ce que ses concurrentes n’ont pas pu égaler. En finale, elle est partie dernière dans la direction. Pour gagner, elle devrait battre la barre des 37+ fixée par l’Américaine Brooke Rabout. Elle y est rapidement parvenue et a continué jusqu’au sommet, même si la victoire était déjà en toute sécurité entre ses mains.

Un Américain était également à la troisième place Natalia Grosman avec une hauteur de 35+. Il a remporté la finale masculine avant cela Taisei Homma du Japon (36+), en deuxième et troisième place étaient les Américains Jesse Grupper (34+) et Colin Duffy (34).

Janja Garnbret Auteur : Epa


Épique

Sur les huit finalistes slovènes, seul Korošica a obtenu une apparition dans la finale des huit premiers. Fortuna n’a pas aidé les Slovènes dans la lutte pour la finale cette fois. Vice-champion du monde Luka Potocar, qui a remporté la quatrième place à Innsbruck, cette fois est resté en dessous de la limite de la finale à la 11e place. Z Domn Škofice, les autres demi-finalistes slovènes chez les hommes, sont tombés à 29+. Škofic a terminé à la 12e place. Un seul mouvement les séparait de la finale.

Quatre concurrents sont tombés en demi-finale à une hauteur de 29+, au cours de laquelle les derniers billets pour la finale ont été partagés. La finale se décidait alors par l’obtention des qualifications. Grossman et la Française Manon Colline joué en finale, slovène Mia Krampl et une japonaise Mei Kotake à la même hauteur, aux neuvième et dixième places, ils sont restés sans finale.

Ils se sont également retrouvés sans finale Sara Chopar (27+), qui était 12e, septième à Innsbruck Vita Lukan (21+) à la fin du 17, Lucka Rakovec (19) les 18 et Tjaša Slemenšek (6) à la 25e place. Trois Slovènes ont terminé la compétition dans les qualifications, Martin Bergant le 29, Lana Skušek le 37 et Milan Preskar à la 41e place.

La caravane reste dans les Alpes. En France, avant les Championnats d’Europe de Munich en août, il y aura des épreuves de difficulté à Chamonix et Briançon avec Janja Garnbret au départ des deux. Entraîneur slovène Raifort de Gorazd et pendant ce temps, du 7 au 17 juillet, il dirigera une partie de l’équipe slovène aux Jeux Mondiaux à Birmingham, Alabama, USA.

Christelle Bret

"Défenseur d'Internet. Pionnier de la culture pop. Praticien passionné du voyage. Fan total de café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.