La France veut pendant sa présidence en

La France veut aller de l’avant avec une solution migratoire pendant sa présidence de l’Union européenne au premier semestre de l’année prochaine. Le président Emmanuel Macron a également promis de prendre des mesures contre les camps de migrants illégaux dans le nord du pays.

Selon Reuters, la question migratoire est également importante pour Macron dans le cadre de la campagne avant l’élection présidentielle.

En janvier, la France prendra la présidence de l’Union européenne après la Slovénie, actuellement confrontée à une crise migratoire croissante à sa frontière extérieure avec la Biélorussie. Il a tenté ces derniers mois d’envoyer des milliers de migrants en Pologne et en Lituanie, principalement du Moyen-Orient.

Dans une interview accordée au quotidien régional français La Voix du Nord, le président a déclaré vouloir être actif sur la migration dans les semaines à venir. « Nous devons prendre quelques mesures : empêcher la création de camps permanents, démanteler les réseaux de passeurs et renforcer la coopération avec les pays d’origine des migrants », a-t-il déclaré. « Je mettrai en place des réformes pendant la présidence française de l’UE », a-t-il ajouté.

Cependant, l’Union est profondément divisée sur la migration. Les membres de l’Est de l’UE qui refusent d’accepter des migrants, ciblent les États riches du nord et les pays côtiers de la Méditerranée, où arrivent principalement les migrants, sont confrontés à la question de savoir où placer les nouveaux arrivants. La crise migratoire de 2015 a montré que les règles migratoires actuelles de l’Union ne sont pas suffisantes.

Selon Reuters, les diplomates européens affirment que l’espoir de résoudre les différends existants au sein de l’UE au cours des six prochains mois pourrait être anéanti par le fait que la France est confrontée à des élections présidentielles en avril.

Il peut être important pour Macron que les partis conservateurs et d’extrême droite essaient de concentrer une partie du débat sur cette question, pense Reuters. (en train de lire)

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.