L’invincible Janja Garnbret impressionne à Briançon



Janja Garnbret. Photo : EPA

« Je suis vraiment satisfait de l’ascension d’aujourd’hui dans la finale. J’ai grimpé sans pression ni nervosité. Vraiment, je viens de grimper et ça s’est vu sur le parcours. Il s’est également avéré que la montée était plus facile qu’il n’y paraissait sur le tour, » a déclaré à STA la héroïne slovène des Jeux olympiques de Tokyo 2021 après sa quatrième victoire consécutive cette année, déjà la 36e de sa carrière et la 22e en difficulté.

Korošica, 23 ans, a ajouté que la performance finale était encore plus facile que lors des qualifications et des demi-finales. « Il n’y a pas de vraie raison, mais à la fin c’était vraiment le cas. » D’autre part, l’escalade est un sport où une seule prise, un mouvement ou juste une petite partie de la direction peut convenir nettement plus ou moins que le concurrent. « En plus de tout cela, la tête, le sang-froid et la détermination sont également importants, car quelque chose peut faire déraper n’importe qui. Aujourd’hui, je n’étais vraiment pas encombré. » a déclaré la gagnante du jour, par ailleurs satisfaite de son succès à Briançon.

Super journée de Janja Garnbret à Briançon

C’est à cet endroit qu’elle a connu sa dernière défaite dans cette discipline lors de la période de la couronne en 2020, lorsque dans un match tendu entre deux athlètes à égalité qui ont atteint le sommet du parcours, elle a été battue aujourd’hui par l’Italienne Laura Rogora, sixième au classement. .

L’Américaine Natalie Grossman a terminé troisième. Le Japonais Tani Natsuki, qui a été le meilleur en demi-finale, a pris la cinquième place, le deuxième Slovène Vita Lukanle médaillé des derniers Jeux Olympiques de la Jeunesse, a terminé septième.

La récompense pourrait être encore meilleure à la fin. Elle a raté de peu la finale Lucka Rakovecqui a terminé la demi-finale à la neuvième place, Mia Kramplqui était le deuxième meilleur Slovène des qualifications, a terminé à la 13e place. Sara Chopar était de 21. Dans les qualifications, cependant, ils sont restés Lana Skušek, Lucija Tarkuš et Tjaša Slemenšek.

La course masculine a été remportée par l’Américain Jesse Grupper, qui s’est battu aux côtés d’un grimpeur slovène Luka Potočarje en demi-finale, le seul à se hisser au sommet. Malheureusement, Potočar n’a pas eu sa journée en finale et a terminé la compétition à la huitième place.

Quatre matchs, quatre victoires pour Janja Garnbret

Dans la compétition masculine, en plus de Potočar, le Slovène Domen Škofic est apparu en demi-finale et a remporté la 17e place. Tous les autres grimpeurs slovènes, Zan Lovenjak Sudar, Milan Preskar, Gregor Vezonik, Martin Bergant et Matic Kotar, étaient déjà dans les qualifications.

Pour Garnbretova, le match d’aujourd’hui en France a également été un échauffement réussi avant le Championnat d’Europe à Munich dans trois semaines, et la Coupe du monde se poursuivra à Koper après une courte pause début septembre. « Quatre victoires en quatre matchs. La forme avant le Championnat d’Europe est exactement là où elle devrait être. Ces quatre victoires sont un excellent point de départ », Garnbretova, 23 ans, a prédit à l’avance de nouveaux succès pour STA.

Le sélectionneur a également regardé vers Munich Raifort de Gorazdqui n’a pas encore complètement déterminé les passagers pour la Bavière : « Janja Garnbret est bien sûr top. Luka et Vita sont également très bien préparées, mais les autres filles s’améliorent également, donc nous allons en Allemagne avec optimisme. Bien sûr, nous sommes limités par des quotas au PE et nous avons encore la finale des sessions d’entraînement qui nous attendent, où nous essaierons d’ajouter quelque chose de plus, même en combinaison. »

Christelle Bret

"Défenseur d'Internet. Pionnier de la culture pop. Praticien passionné du voyage. Fan total de café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.