Par magie, du village à la ville, en prison, parmi les réfugiés, les personnes âgées… maintenant au château

« Je voudrais dire que pendant dix jours une centaine de musiciens jouent ensemble, vivent et… fonctionnent ! Vive le multiculturalisme ! Nous sommes un microcosme de la société ! » C’est ainsi que l’italienne Gaia, membre du grand orchestre Etno Histeria 2022, qui s’est formé sur Mačje Hrib à Truške et se produira seulement aujourd’hui au château de Snežnik, s’est adressée aux auditeurs depuis la scène de la Taverna à Koper. les meilleurs musiciens tissent une magie unique.


Mardi, l’orchestre Ethno hysteria a joué dans la salle de St. Frančiška comme sur les ondes de Radio Koper. Ils ont été rejoints par des invités ukrainiens. Photo: Maja Pertič Gombač


KOPER, CHÂTEAU DE SNEZNIK
> À l’orchestre mondial Etno Histeria, que son père a apprivoisé pour la première fois à Hrvatine il y a vingt ans Matija Solce, musicien, marionnettiste professionnel, metteur en scène puis encore local, le mot est littéralement d’un usage fréquent et tout à fait justifié. L’orchestre est littéralement mondial, car dès le début, il est composé de musiciens de haut niveau, et surtout extrêmement inventifs et flexibles, pour la plupart de jeunes musiciens du monde entier. Cette année, une centaine de musiciens viennent de 21 pays, de l’Europe au Chili, en passant par l’Australie, la Grande-Bretagne, Israël et bien d’autres.

L’orchestre est littéralement unique car il prend vie et se dissout en moins de deux semaines, ce qui est à la fois son charme et son inconvénient, car il y a beaucoup plus d’auditeurs qui voudraient et devraient, presque selon une recommandation médicale qualifiée d’urgente, consommer l’inimitabilité de l’énergie, renouée chaque année entre nouveaux et nouveaux musiciens, qui constituent actuellement environ la moitié du line-up. L’autre moitié, outre Matija Solceta, sont des oiseaux migrateurs presque permanents qui retournent dans leur foyer temporaire – par exemple, un violoncelliste français Toby Kuhnun trompettiste écossais Fergus McKayqui a amené une Italienne avec lui il y a des années Gaïa Miatamais britannique Hannah Jamesun excellent auteur-compositeur-interprète, accordéoniste et danseur « clog », qui a même déménagé à Loška dolina il y a deux ans – Solce et le festival Floating Castle y sont tous deux chez eux – et un auteur-compositeur-interprète écossais Kate Young et bien d’autres qui sont eux-mêmes des créateurs extrêmement importants et passionnants.

Seulement aujourd’hui – unique

Ces derniers jours, nous avons pu écouter des performances littéralement uniques – parce que chacune était différente, et comme il l’a dit à moitié en plaisantant, à moitié en vérité mercredi sur la scène de Taverna Solce à Koper, de nombreux arrangements sont créés sur le voler devant le public. Et la perfection d’une composition incomplète, mais si énergiquement chargée, harmonique et extatique, qui compte dans ses rangs une section de cordes, des percussionnistes et bassistes, des cuivres et des vents, une section vocale et autres, en plus de nombreux solistes, est avant tout dans sa capacité à nous emmener dans un voyage incroyable, riche en sons, émouvant et significatif.

En cinq jours, ils ont conquis et co-créé un répertoire de quinze compositions, qui s’étendent du Chili à la Turquie et de la Scandinavie à la Géorgie, et plus loin encore, à l’Ukraine, d’où ils ont été invités à se produire mardi dans la salle de Saint-Pétersbourg. Francis a été rejoint par des chanteurs, membres d’une équipe de jeunes comédiens qui co-créent actuellement le Château flottant… Les chansons ont ensuite également été portées aux réfugiés ukrainiens à Trieste, devant la maison de retraite Lucija, dans le Prison de Koper… et mercredi à la Taverna, où – encore une fois littéralement – a mis debout le public, qui n’a pas pu résister à la magie de l’unité, le sentiment avec lequel ils justifient chaque année leur émergence et leur courte existence. « Nous savons que nous ne pouvons pas changer le monde, mais nous espérons qu’avec notre musique, nous apporterons de la joie et un message sur la coexistence, la compréhension et la communauté qui dépasse toutes les frontières », déclare Solce.

L’orchestre, qui porte l’année 2022, se produira pour la dernière fois, au festival du château flottant au château de Snežnik. Après cela, il se séparera, mais avec ses plus petits ensembles et ses solistes, il conquiert les coins du festival jusqu’à dimanche, ce que nous ne pouvons que chaudement recommander. Si nous le pouvions, nous vous commanderions.


Sacha Samuel

"Pionnier du café adapté aux hipsters. Créateur sympathique. Analyste primé. Écrivain. Érudit culinaire. Accro à la télévision. Ninja d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.