Une heure de vérité face aux tigres – L’actualité slovène

LJUBLJANA • Krim Mercator est entré de manière ambitieuse dans la saison de l’EHF Champions League, dans laquelle il y a encore beaucoup de chasse, et cette fois l’heure de vérité l’attend. Le premier match à être ou à ne pas être sera contre Sävehof dimanche (14h00) à Stožice. Joueur de handball slovène de premier plan dans une formation colorée Tjaša Stanko elle pense qu’elle ne sera pas la dernière et que les femmes de Ljubljana seront incluses dans les combats d’élimination, dans lesquels tout recommence à zéro. Il peut encore arriver que les tigres aient un mauvais départ, une bonne fin.

Il est facile de calculer avant le dernier tour de travail régulier. Si la Crimée ne perd pas (un point suffit), elle ira en éliminatoires des quarts de finale face à la troisième équipe du groupe A. Il peut s’agir des Français de Brest, de Ferencvaros ou de Rostov-sur-le-Don. Mais d’abord, il faut sauter et ensuite seulement dire hop, alors Stankovo ​​​​ne s’intéresse qu’au match de dimanche à midi.

« On est tous conscients de ce que ça apporte, et je crois en cette équipe », confie la Mariborienne, aux 56 buts, deuxième meilleure buteuse de Crimée pour Katarino Krpež Šlezak (60). Krim a subi huit défaites en 13 matches, mais le seul sérieux revers a été au premier tour en Suède (28:29 ; Stanko 7). « Personne ne voulait commencer la saison par une défaite, ça a traversé nos plans, heureusement qu’on a un examen de rattrapage. »

Entre-temps, la Crimée a subi un changement d’entraîneur, Natacha Derepasko elle a fait un changement principalement dans la défense. « Avec chaque entraîneur vient le changement, après le changement, nous avons commencé à construire quelque chose de nouveau. C’était plus facile pour Natasha de nous connaître et de nous connaître. Certains changements sont visibles, et si nous les mettons à niveau, les résultats ne seront pas manqués », explique l’interlocuteur.

Personne n’aime un combat

La défense doit être celle qui donne immédiatement aux Suédois le message qu’ils n’ont rien à chercher à Stožice. « L’agression doit être réelle, aucune équipe n’aime être battue. Si on démarre à plein régime dès la première minute, il n’y aura aucun doute », a déclaré l’ailier gauche déterminé, revenu à Ljubljana depuis Metz. Il estime que les supporters joueront aussi leur rôle. « Parce que c’est tout ou rien, ça sera encore plus intéressant pour les téléspectateurs. Nous serons reconnaissants à tous pour leur soutien. « 

La Crimée continue de se renforcer, de nouveaux arrivants de noms de stars ont été confirmés, enfin Jovanka Radićević. Stankova a un contrat pour la saison prochaine. « La Crimée a une vision, ce qu’elle prouve avec des renforts. Les attentes sont très élevées pour cette année également, nous faisons tout ce que nous pouvons pour qu’elles se réalisent. Cependant, nous devons être conscients que l’année dernière, il y a eu une grosse rotation de joueurs. et jouer n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît sur la première balle. »

Les sept médailles remportées pour la Slovénie par nos athlètes d’hiver à Pékin peuvent également être une incitation indirecte pour les champions de handball slovènes. « Étant donné la petite taille de notre pays, c’est tout simplement incroyable le nombre d’athlètes de haut niveau que nous avons. Nous pouvons en être fiers », ajoute le membre de l’équipe nationale. Peter Zalokar

Sacha Samuel

"Pionnier du café adapté aux hipsters. Créateur sympathique. Analyste primé. Écrivain. Érudit culinaire. Accro à la télévision. Ninja d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.