Films du réalisateur français Chris Marker à la Cinémathèque slovène

Ils seront en coopération avec l’Institut français de Slovénie 20-30 janvier montré six de ses films, dont Sans le soleil, qui est considéré comme l’un de ses films les plus célèbres.

Ils seront les premiers montré Une lettre de Sibérie, dans lequel commentaires et images tissent les significations uniques d’un carnet de voyage fictif sur la Sibérie soviétique. Chris Marqueur (1921-2012) s’intéresse à divers sujets : la vie des gens là-bas, modernisation société, chercheurs d’or. Chat alors écrit à la Cinémathèque, est un commentaire ludique sur les grandes réalisations du communisme et les régions arriérées de l’Union soviétique.

Ils suivront montré film Sans le Soleil, Cinquième Degré, Ville de la Renommée, Sixième Face du Pentagone dans Profondeurs d’air alors rouge.

Dans le film Lettre de Sibérie, une inconnue lit les lettres d’un caméraman indépendant Sandorja Krasne, qui s’interroge sur équipe nationale du monde et sur le rôle de la mémoire qu’elle contribue à forger. Le cinquième niveau est l’un des derniers Markerjevih documentaires. Dans la salle de cinéma alors marqué pour provocant méditation sur l’entrelacement de l’histoire, de la technologie moderne, voire de la fierté nationale blessée.

Le court métrage The City of Fame through Photos fait revivre le temps après la guerre nucléaire, et le court métrage The Sixth Face of the Pentagon est un documentaire sur la marche pacifique vers le Pentagone, qui alors organisée par de jeunes Américains en octobre 1967 en opposition à la guerre du Vietnam.

Film Profondeurs de l’air alors rouge alors défini au cinéma comme une saga de la gauche telle qu’il la voit Marqueur. « Le magistral montage d’archives utilise des images de témoins « dont le travail contredit constamment le pouvoir qui souhaite que nous n’ayons pas de mémoire ». Cette mémoire est une mémoire des utopies et de leur fin, à la fin du siècle des idéologies. La chronique lyrique et mélancolique de l’échec est une réflexion sur le monde moderne, » lit l’annonce du programme.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.