La France reproche aux États-Unis et à l’Australie d’avoir annulé

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annoncé vendredi soir que le pays appelait immédiatement ses ambassadeurs des États-Unis et d’Australie pour des consultations. La France répond à une nouvelle coopération stratégique entre les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’Australie, à la suite de laquelle Canberra a annulé un contrat de plusieurs milliards pour l’achat de sous-marins français, ont rapporté les agences AP et AFP.

Selon l’agence AFP, c’est la première fois dans l’histoire que la France fait un tel pas dans le dossier de ces deux pays, qui appartiennent à ses alliés traditionnels.

Le Drian a justifié cette « décision exceptionnelle », qu’il a prise à la demande du président Emmanuel Macron, par l’extrême gravité des annonces faites par l’Australie et les Etats-Unis.

La France a critiqué jeudi la décision surprise de l’Australie d’abroger le « Traité du siècle » pour la fourniture de sous-marins conventionnels avec la France et a plutôt préféré que les sous-marins à propulsion nucléaire soient construits en utilisant la technologie américaine et britannique.

La Grande-Bretagne, les États-Unis et l’Australie ont annoncé mercredi avoir signé un accord de sécurité sur le partage de technologies de défense avancées dans le but de contrer la Chine. Ce partenariat permettra à l’Australie de construire pour la première fois des sous-marins à propulsion nucléaire.

L’accord trilatéral appelé AUKUS comprendra également une coopération dans le domaine de l’intelligence artificielle, des technologies quantiques et de la cybernétique.

Ne le manquez pas

Les États-Unis et la France ont averti l’Iran que le temps de revenir à un accord nucléaire est compté

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.