L’ancien président moldave arrêté pour trahison et corruption

L’ancien président moldave Igor Dodon et le président russe Vladimir Poutine lors d’une conférence de presse au Kremlin en janvier 2017. (Photo : AP)

« Igor Dodon a été arrêté ce matin pendant 72 heures. Il a été placé en détention provisoire du Centre national de lutte contre la corruption », a indiqué une porte-parole du parquet de la République. Marianne Chiorpec. Elle a ajouté que plusieurs bureaux liés à l’ancien président et à son domicile dans la capitale, Chisinau, faisaient l’objet d’une enquête, a rapporté l’agence de presse française AFP.

Dodon faisait l’objet d’une enquête pour « trahison à l’Etat », « corruption passive » et financement d’un parti politique par une organisation criminelle, ainsi que pour « enrichissement illégal », selon l’AFP. Les enquêteurs pensent que Dodon a reçu de l’argent en 2019 de l’allié politique et oligarque Vlad Plahotniuc, qui est en exil et contre lequel des sanctions américaines sont imposées.

Dodon, qui bénéficiait du soutien russe, était en poste entre 2016 et 2020. Lors des élections de novembre il y a deux ans, il a perdu face à la politicienne pro-européenne Maia Sandum, qui a occupé la présidence en tant que première femme de l’histoire moldave.

La Moldavie est une ancienne république soviétique avec une population de 3,5 millions d’habitants et l’un des pays les plus pauvres d’Europe. Elle se situe entre l’Ukraine et la Roumanie, avec une population majoritairement roumaine mais aussi une forte minorité russe. Le gouvernement de Chisinau a fortement soutenu Kiev depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine, et le président Sandu a présenté une demande officielle d’adhésion à l’UE peu après le début de l’agression.


Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.