Paris pointe du doigt la junte militaire et les mercenaires russes pour les massacres au Mali



Au Mali, une junte militaire est au pouvoir depuis août 2020, établissant des liens plus étroits avec la Russie et permettant aux mercenaires russes de la tristement célèbre société de sécurité privée Wagner d’arriver dans le cadre d’un accord avec Moscou. Photo : AP

« La France est très préoccupée par les informations sur les exactions massives dans le village de Moura commises par les forces armées maliennes accompagnées de mercenaires russes du groupe Wagner, qui auraient tué des centaines de civils », rapport du ministère français des Affaires étrangères.

L’armée malienne a déclaré vendredi avoir tué 203 combattants lors d’une opération dans le centre du pays à la fin du mois dernier, affirmant qu’ils appartenaient à des « groupes terroristes armés ».

L’armée a déclaré cela après que de nombreux rapports ont fait surface sur les réseaux sociaux au Mali selon lesquels des dizaines de personnes, dont des civils, avaient été tuées à Moura.

A Paris, ils ont appelé à l’ouverture rapide d’enquêtes nationales et internationales pour traduire les auteurs en justice. « La lutte contre les groupes terroristes opérant au Sahel ne peut en aucun cas justifier des violations des droits de l’homme », ils ont rapporté du ministère des Affaires étrangères.

Actualités liées
Alerte en Europe sur la possible arrivée de mercenaires russes au Mali

L’Union européenne s’est également déclarée « très préoccupée » par les informations faisant état du massacre de Moura et a appelé ce pays d’Afrique de l’Ouest à autoriser les enquêteurs à accéder à la zone.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a déclaré sur Twitter que « les circonstances des opérations antiterroristes au Mali ces dernières semaines doivent être clarifiées ». Michel a qualifié d' »inquiétants » les témoignages de la mort de centaines de personnes. « La lutte contre le terrorisme ne peut se faire au détriment du respect des droits de l’homme », a-t-il déclaré. il a écrit.

Retrait des troupes occidentales

La France a annoncé en février qu’elle commencerait à retirer ses troupes du Mali, ainsi que ses partenaires européens et canadiens, après que les relations entre Paris et la junte militaire, qui a récemment compté sur l’aide d’un groupe de mercenaires russes Wagner, se sont détériorées. Le groupe, qui est considéré comme l’armée privée du président russe Vladimir Poutine, est accusé d’abus et de crime.

Comme l’ont déclaré les dirigeants des pays participants dans une déclaration commune en février, la décision de retrait a été prise parce que les « conditions politiques, opérationnelles et juridiques » pour la poursuite effective de la coopération militaire dans la lutte contre le terrorisme au Mali n’étaient plus réunies.

Au Mali, dans le cadre de la Mission de formation de l’UE pour les forces armées du Mali (MUE) des membres de l’armée slovène sont également actifs.

Damien Dupont

"Aficionado du bacon. Troublemaker. Créateur professionnel. Praticien d'Internet. Musicaholic. Écrivain total. Passionné de bière. Ninja de la culture pop."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.