Renforcement de la sécurité sur l’aile orientale de l’OTAN : la France enverra des centaines de soldats en Roumanie

Le président français Emmanuel Macron a récemment déclaré que la France était « prête à poursuivre et à mener de nouvelles missions au sein de l’Otan… notamment en Roumanie ».

La Roumanie est une zone à haute tension

Parly a déclaré à France Inter qu’elle s’était rendue en Roumanie le jeudi 27 janvier pour discuter de la question. Elle a déclaré que la Roumanie était une « zone à haute tension » et devait donc être « sécurisée » et rassuré. « Nous aurons bientôt une réunion avec les membres de l’OTAN », elle a dit qu’elle prévoyait d’envoyer « plusieurs centaines d’hommes » en Roumanie dans le cadre d’une « alliance de défense ». Le Kremlin a envoyé plus de 100 000 soldats et armes lourdes aux frontières de l’Ukraine, selon l’Occident, qui craint que le Kremlin n’envahisse l’Ukraine.

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annoncé samedi que 7-8. Il se rendra en Ukraine avec sa collègue allemande Annalena Baerbock en février. « J’ai assuré Dmytra Kulebu (ministre ukrainien des Affaires étrangères) de notre plein soutien et de notre solidarité avec l’Ukraine. » dodal Le Drian.

Kiev a annoncé que Le Drian et Baerbock prévoyaient un voyage sur la ligne de front dans l’est de l’Ukraine, où les troupes gouvernementales combattent les séparatistes soutenus par la Russie depuis près de huit ans.

Moscou exige des garanties de sécurité

Moscou demande à l’Occident un large éventail de garanties de sécurité, comme ne jamais autoriser l’Ukraine à rejoindre l’OTAN. Ces demandes ont également fait l’objet d’intenses négociations, l’Occident avertissant Moscou des conséquences considérables en cas d’échec de la diplomatie et d’attaques russes.

Il faut rester « vigilant et fort » dans les négociations avec Moscou

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a déclaré samedi qu’il était important de rester « vigilant et fort » dans les négociations avec Moscou. Il a dit cela à un moment où l’on craignait de plus en plus l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Selon des informations occidentales, le Kremlin a rassemblé plus de 100 000 soldats russes près de la frontière ukrainienne, écrit l’agence de presse AFP.

Lors d’un appel téléphonique avec son collègue français Jean-Yves Le Drian, Kuleba a remercié Paris pour sa décision de ne pas évacuer les familles de son personnel diplomatique de Kiev, a indiqué le ministère ukrainien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Les deux politiciens « ont souligné l’importance de rester vigilants et fermes dans les contacts avec la partie russe et de promouvoir davantage un règlement politique et diplomatique » du conflit de Kiev avec Moscou, a ajouté le ministère ukrainien. Kuleba et Le Drian ont souligné la nécessité de « s’abstenir de mesures qui aggraveraient la peur » dans la société ukrainienne et « saperaient la stabilité financière » de l’ancienne république soviétique.

Bénédict Lémieux

"Futur idole des ados. Évangéliste des zombies. Amical accro à la culture pop. Intellectuel de la télé d'une humilité exaspérante. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.